top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

À la découverte d'Antíparos, son histoire et ses mystères souterrains



Antíparos, perle méconnue des Cyclades, repose paisiblement à l'ouest de sa voisine Paros, séparée par un chenal étroit témoignant de leur lien ancestral. Avec ses 12,5 kilomètres de long et 5,5 kilomètres de large, Antíparos partage une histoire millénaire avec Paros, comme en attestent les vestiges préhistoriques découverts sur l'îlot de Saliagos, entre les deux îles.


Jadis, Antíparos suivit le destin tumultueux de sa grande voisine jusqu'au XVe siècle, où elle devint la dot de Maria, fille de Crousinos Sommaripa, épousant le Vénitien Giovanni Lorendano en 1437. Sous le règne de Lorendano, le kastro de la Chora fut érigé, marquant le début d'une période de peuplement après des siècles de déclin causé par les attaques incessantes des pirates. L'histoire d'Antíparos se confond ensuite avec celle de Paros : conquête par Barberousse en 1537, domination ottomane, puis russe en 1770-1774. C'est durant cette période que les trésors souterrains de l'île furent dérobés, les formations de la célèbre grotte brisées et expédiées au musée de Saint-Pétersbourg. En 1794, face aux assauts répétés des pirates venus du Magne et de Céphalonie, l'île se vida à nouveau de ses habitants, laissant derrière elle un paysage désolé et silencieux.


La grotte d'Antíparos constitue aujourd'hui le joyau touristique de l'île. Longtemps oubliée, elle fut redécouverte par le marquis de Nointel, ambassadeur de Louis XIV à Constantinople, qui y célébra la messe de Noël en 1673. Depuis lors, la grotte attire les visiteurs du monde entier, fascinés par ses formations stalactites et stalagmites spectaculaires, témoins silencieux du passage du temps. Au sud d'Antíparos, sur l'îlot de Despotiko, les archéologues ont mis au jour les premières traces de la civilisation néolithique cycladique, offrant un aperçu fascinant de la vie préhistorique dans les îles de la mer Égée.


Antíparos a également inspiré le monde du cinéma, notamment avec le film "Suntan" d'Argyris Papadimitropoulos, tourné sur l'île en 2016. Ce film captivant narre l'histoire d'un médecin communal tombant amoureux d'une jeune touriste dans un camping naturiste, mettant en lumière la beauté sauvage et envoûtante d'Antíparos.


Ainsi, entre histoire séculaire et mystères souterrains, Antíparos continue de séduire les voyageurs en quête d'authenticité et de découvertes inattendues, offrant un voyage hors du temps au cœur des Cyclades.

2 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page