top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Élection présidentielle au Liberia : George Weah admet sa défaite face à Joseph Boakai


Après le dépouillement de plus de 99% des votes, les résultats ont donné 49,11% des voix à George Weah et 50,89% à Joseph Boakai. Des partisans de Boakai ont célébré joyeusement devant un bureau de son parti à Monrovia. George Weah, président sortant du Liberia, a concédé sa défaite face à Joseph Boakai dans l'attente des résultats finaux.


Un discours d'élégance et de reconnaissance

Dans un discours diffusé à la radio publique, George Weah, ancienne star du football élue en 2017, a déclaré : « Ce soir, le CDC a perdu l’élection, mais le Liberia a gagné. C’est le temps de l’élégance dans la défaite ». Il a également admis que les résultats indiquaient une avance irrattrapable pour Boakai, ajoutant avoir félicité le président élu pour sa victoire.


Les chiffres et la célébration

Selon la commission électorale, Joseph Boakai détenait 50,89% des voix contre 49,11% pour George Weah, avec un écart de plus de 28 000 voix après le dépouillement de 1,6 million de bulletins sur les 2,4 millions d'électeurs potentiels. Les partisans de Boakai ont célébré les résultats dans une ambiance festive devant un bureau de son parti à Monrovia.


Réactions internationales et soulagement

La reconnaissance de la victoire de Boakai par George Weah a été saluée par Washington, soulignant « l'acceptation pacifique des résultats ». Le département d'État américain a tenu à féliciter les Libériens pour des élections libres et transparentes, soulignant l'importance de la démocratie pacifique dans le pays.


La reconnaissance de sa défaite par George Weah marque un moment significatif dans l'histoire électorale du Liberia. Les célébrations des partisans de Boakai témoignent de l'enthousiasme entourant la victoire attendue de Joseph Boakai. Les réactions internationales, notamment celle des États-Unis, soulignent l'importance des élections pacifiques et transparentes pour le Liberia, offrant ainsi un signal positif pour l'avenir démocratique du pays.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page