top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Élections et opportunités : quand la campagne électorale stimule le commerce local

Découvrez comment à Antsiranana, les campagnes électorales se transforment en foires commerciales, où les marchands locaux trouvent de nouvelles opportunités d'affaires au milieu du tumulte politique.



À Antsiranana, un vent de commerce souffle sur les préparations des élections législatives, transformant les meetings politiques en véritables foires commerciales. Le samedi 11 mai, trois candidats tiendront des rassemblements qui deviendront le théâtre d'une activité économique intense, exploitée habilement par les petits marchands locaux.


Stratégie commerciale des marchands

L'instinct entrepreneurial des commerçants locaux brille par son ingéniosité. La mère de Hendry, par exemple, a occupé dès midi un emplacement stratégique à l'angle près des toilettes publiques, un carrefour pour les flux de visiteurs venant de différentes parties de la ville. Ces marchands adaptent leur offre à l'occasion : amuse-bouches, jus naturels, et thé, répondant ainsi aux besoins des participants et exploitant le climat de la saison du Varatraza, souvent rigoureux pour beaucoup.


La campagne électorale : une occasion d'affaires

Alors que la politique devrait être au cœur de ces rassemblements, l'attention se détourne vers les aspects festifs et commerciaux de l'événement. Les marchands comme la maman de Hendry voient ces meetings comme une opportunité d'écouler leurs stocks et d'augmenter leurs revenus, profitant de l'affluence générée par les discours politiques.


Ambiance festive et désintérêt politique

L'atmosphère dans les meetings est décrite comme une foire, voire un bal déguisé, où l'enthousiasme pour les produits et les interactions sociales surpasse l'intérêt pour les discours des candidats. Cette transformation des campagnes électorales en événements sociaux révèle une possible désillusion ou un désintéressement croissant de la population vis-à-vis des promesses politiques, orientant leur attention vers des bénéfices plus immédiats et tangibles.


Impact sur la dynamique sociale

Cette dynamique commerciale et festive pose des questions sur la nature de l'engagement civique lors des périodes électorales. Les réunions politiques, prévues pour débattre des idées et solliciter le soutien des électeurs, se transforment en opportunités pour les interactions sociales et commerciales. Ce phénomène peut diluer l'essence des débats politiques, mais il reflète aussi une adaptation de la communauté aux réalités économiques.


Considérations éthiques et économiques

Les implications éthiques de cette commercialisation des événements politiques sont doubles. D'une part, elle montre une résilience économique des petits entrepreneurs qui utilisent chaque occasion pour soutenir leur subsistance. D'autre part, elle soulève des inquiétudes quant à la pureté du processus démocratique, où les motivations pour participer à des événements politiques peuvent être détournées vers des gains personnels plutôt que le débat d'idées.


Une nouvelle forme de campagne

Les campagnes électorales à Antsiranana, et peut-être au-delà, sont en train de se redéfinir. Elles ne sont plus seulement des plateformes pour la politique, mais des catalyseurs d'activités économiques qui reflètent une adaptation pragmatique des citoyens à leur environnement. Cela pourrait indiquer un besoin pour les politiques de reconnaître et d'adresser les besoins économiques immédiats des électeurs, tout en cherchant à revitaliser l'engagement civique et la confiance en la politique.

0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page