top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Élections législatives à Madagascar : la campagne est lancée officiellement

L'ouverture officielle de la campagne législative à Madagascar donne le coup d'envoi d'une compétition électorale déterminante pour la stabilité et l'équilibre des pouvoirs du pays.



Les élections législatives malgaches ont bien commencé aujourd'hui, donnant le coup d'envoi à 20 jours de campagne intense pour les 473 candidats qui ambitionnent de siéger au sein de l'Assemblée nationale à Tsimbazaza. Après cette période de mobilisation électorale, une journée de silence est prévue le 28 mai, laissant les électeurs faire leur choix en toute sérénité.


L'appel au respect du premier ministre

Lors de l'ouverture de la session parlementaire hier, le Premier ministre Christian Ntsay a exhorté les candidats à respecter les normes élevées de civisme et de retenue tout au long de la campagne. Cet appel survit dans un contexte politique tendu après une élection présidentielle atypique, où la rivalité politique s'est exacerbée. Ce rappel au respect mutuel vise à favoriser un climat électoral pacifique et équitable.


Les enjeux d'un scrutin crucial

Ces élections législatives sont d'une importance majeure pour Madagascar, car elles auront un impact significatif sur la stabilité du régime au cours des quatre prochaines années. Elles détermineront également l'équilibre des pouvoirs au sein de l'Assemblée nationale. D'un côté, l'opposition souhaite utiliser ces élections comme un deuxième tour de la récente présidentielle, cherchant à reprendre des sièges et à consolider son influence. De l'autre côté, la plateforme pro-gouvernementale ambitionne d'obtenir plus de 120 des 163 sièges disponibles pour renforcer sa mainmise sur le Parlement.


La lutte inégale des candidats

La période de précampagne a été marquée par des accusations de non-respect de la loi et d'abus de pouvoir. Les candidats du pouvoir sont présents dans tous les districts électoraux, tandis que l'opposition n'a pu aligner que 84 candidats, répartis entre la plateforme Firaisankina (68 candidats) et Kolekitifa an'ny Malagasy (16 candidats). Ces partis ont énoncé l'utilisation présumée des prérogatives du gouvernement pour avantager les candidats au pouvoir et contester leurs méthodes de campagne. Malgré cela, tous les candidats se préparent pour un marathon électoral visant à convaincre les électeurs.


La campagne prend vie

Le lancement officiel de la campagne a été marqué par des rassemblements festifs et des spectacles organisés pour mobiliser les électeurs. Dans le Ier Arrondissement à Faratsiho et dans le district d'Avaradrano, les artistes ont déjà monté le spectacle, contribuant à une atmosphère de fête. Ces événements témoignent de la détermination des candidats à se démarquer et à captiver les électeurs par des activités ludiques et des discours séduisants.


Perspectives et précautions

Alors que les 20 jours de campagne se déroulent, il est essentiel que les candidats respectent les règles électorales et évitent tout recours à la désinformation ou aux tactiques déloyales. Les électeurs doivent avoir accès à des informations fiables pour faire un choix éclairé. La stabilité politique du pays en dépend, d'autant plus que ces élections législatives serviront de fondement pour les politiques à venir.


Alors que la campagne pour les élections législatives débute effectivement, Madagascar se trouve à un moment charnière. La concurrence entre les candidats est forte, car le résultat des urnes redéfinira le paysage politique et l'équilibre des forces pour les années à venir. Les électeurs malgaches sont appelés à choisir avec discernement dans ce contexte d'accusations croisées et de promesses politiques.

3 vues0 commentaire

Комментарии

Оценка: 0 из 5 звезд.
Еще нет оценок

Добавить рейтинг
bottom of page