top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Élections législatives : disparition mystérieuse de la femme d’un candidat dissident TGV à Fianarantsoa

La scène politique de Fianarantsoa a été secouée par une annonce inquiétante faite par Ralava, candidat indépendant aux élections législatives du 29 mai. Lors d’une conférence de presse tenue jeudi dernier, Ralava a exprimé sa profonde inquiétude concernant la disparition de sa femme. Connu comme un militant du parti présidentiel TGV dans cette ville, Ralava a partagé son désarroi face à cette situation préoccupante. « Depuis quelques jours, je ne sais pas où est ma femme. Même son téléphone est injoignable », a-t-il déclaré devant les médias locaux.



La disparition de la femme de Ralava soulève des questions quant à un éventuel lien avec sa candidature aux élections législatives. Ralava, considéré comme favori à Fianarantsoa, a également soulevé des préoccupations concernant des formes d’intimidations qu’il aurait subies. Il a appelé à mettre fin à ces pratiques et a plaidé pour une « égalité de chances entre les candidats ». La présence de certains éléments des forces de l’ordre autour de son domicile, signalée par certaines sources, a aussi attiré l’attention et alimenté les suspicions.


Un opposant devenu indépendant

Ralava est une figure bien connue des militants du parti présidentiel TGV à Fianarantsoa. Bien qu'il ait toujours soutenu le président de la République, son nom n’a pas été retenu comme candidat officiel de l’IRMAR aux élections législatives, ce qui l’a poussé à se présenter sous l’étiquette indépendante. Cette décision le place en opposition directe avec Marie Michelle Sahondrarimalala, candidate de la plateforme IRMAR à Fianarantsoa et ancienne ministre de l’Éducation nationale.


Une concurrence serrée pour l'Assemblée nationale

Ralava est désormais perçu comme un sérieux concurrent pour Marie Michelle Sahondrarimalala dans la capitale du Betsileo. Sahondrarimalala, qui bénéficie d’un large soutien du camp présidentiel, a été la directrice de campagne d’Andry Rajoelina lors de l’élection présidentielle de novembre dernier. Elle est pressentie pour succéder à Christine Razanamahasoa en tant que prochaine présidente de l’Assemblée nationale en cas de victoire aux législatives. Sa campagne attire des foules importantes à chacun de ses meetings, renforçant sa position de candidate forte.


Des implications politiques importantes

La disparition de la femme de Ralava ajoute une dimension dramatique à la campagne électorale déjà tendue à Fianarantsoa. Alors que les électeurs se préparent à se rendre aux urnes, cette situation pourrait influencer les perceptions et les votes. Ralava a demandé aux autorités de mener une enquête approfondie pour retrouver sa femme et garantir la sécurité de tous les candidats. La situation soulève des questions sur l'intégrité du processus électoral et la protection des candidats face aux intimidations et aux pressions.


Un appel à l'égalité des chances

Ralava a insisté sur la nécessité de garantir une égalité des chances pour tous les candidats. Il a exhorté les autorités électorales et les forces de l’ordre à assurer un environnement sécurisé et équitable pour la compétition électorale. La communauté locale suit de près cette affaire, espérant que la vérité sera révélée et que la justice prévaudra.


La disparition mystérieuse de la femme de Ralava a jeté une ombre sur la campagne électorale à Fianarantsoa. Alors que les élections législatives du 29 mai approchent, cette situation met en lumière les défis et les tensions qui entourent le processus électoral. Les appels à une enquête transparente et à la protection des candidats résonnent dans toute la région. Dans ce contexte incertain, les électeurs de Fianarantsoa devront décider de leur avenir politique en tenant compte des récents événements troublants et des promesses de leurs candidats.

17 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page