top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Élections présidentielles à Madagascar : résultats partiels et défi de la commission électorale


La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) est sous pression, avec un délai de seulement deux jours pour publier les résultats provisoires de l'élection présidentielle à Madagascar. Selon les données partielles de la CENI rendues publiques, Andry Rajoelina domine le scrutin avec 1 991 459 voix, soit 59,94% des suffrages. Marc Ravalomanana le suit avec 445 791 voix, soit 13,42%. Siteny Randrianasoloniaiko arrive en troisième position avec 410 525 voix, représentant 12,36% des votes. Hery Rajaonarimampianina se classe quatrième avec 172 264 voix, soit 5,18%. Les autres candidats ayant reçu plus de 1% des votes sont Andrianainarivelo Hajo avec 61 669 voix (1,86%), Razafinjoelina Tahina avec 51 975 voix (1,56%), Ratsiraka Roland avec 51 346 voix (1,55%), et Razafintsiandraofa Jean Brunelle avec 40 674 voix (1,22%). Les candidats ayant reçu moins de 1% complètent le reste des suffrages.


Annonce des résultats provisoires

Les données recueillies proviennent de 18 694 bureaux de vote sur les 27 375 existants, représentant 68,29% de l'ensemble. Sur les 7 933 487 inscrits, 3 516 526 ont voté, ce qui correspond à un taux de participation de 44,33%. Ce chiffre laisse transparaître un certain désintérêt des citoyens pour ce scrutin.


Défi pour la commission électorale

La CENI s'est engagée à publier les résultats provisoires d'ici le 24 ou au plus tard le 25 novembre. Ce délai serré pousse la commission à travailler sans relâche pour atteindre son objectif. Cette contrainte temporelle met à l'épreuve la capacité et l'efficacité de la CENI pour compiler et publier ces résultats dans les délais impartis.


Cette situation montre le défi opérationnel auquel la commission est confrontée, travaillant sans répit pour assurer la transparence et la rigueur du processus électoral, malgré les contraintes temporelles et logistiques.

bottom of page