top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

États-Unis : Ron DeSantis révoque le statut spécial de Disney en Floride.

Les commentateurs politiques américains sont catégoriques : la révocation du statut spécial de Disney en Floride par Ron DeSantis vise exclusivement à punir la firme qui a critiqué sa politique. Il ne fait aucun doute que cette décision est motivée par des représailles contre la firme aux grandes oreilles.

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a réglé ses comptes avec le géant du divertissement Disney en révoquant le statut spécial dont bénéficiait l'entreprise pour son parc d'attraction en Floride. Cette décision intervient après que le groupe a critiqué la loi "Don't Say Gay" du gouverneur, qui interdit de parler d'homosexualité dans les écoles primaires. DeSantis accuse la firme d'être "woke" et de vouloir endoctriner les enfants sur les questions LGBT+. Cette brouille politique montre une fois de plus la polarisation extrême qui règne dans la société américaine sur ces questions.

Le parc d'attraction de Disney en Floride avait bénéficié depuis les années 1960 d'un district administré de façon quasi autonome près d'Orlando, lui permettant de jouir d'un statut spécial. Cependant, cette situation prend fin aujourd'hui avec la décision de DeSantis. Pour les commentateurs politiques, cette décision est purement motivée par une volonté de vengeance contre la firme qui a osé critiquer la loi controversée du gouverneur. La tension est montée d'un cran l'année dernière lorsque l'ex-PDG de Disney, Bob Chapek, a publié un communiqué dénonçant la loi de DeSantis.

Cette affaire montre l'importance de la question des droits LGBT+ aux États-Unis, une question qui divise profondément la société américaine. D'un côté, les défenseurs des droits LGBT+ appellent à une plus grande visibilité et reconnaissance des minorités sexuelles, tandis que de l'autre, les conservateurs dénoncent une "propagande" qui tente d'imposer un mode de vie "déviant". Ron DeSantis est clairement du côté conservateur, ce qui explique sa décision de révoquer le statut spécial de Disney. Cette affaire illustre une fois de plus les divisions profondes qui parcourent la société américaine et qui ont des répercussions politiques majeures.


5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page