top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Évolution majeure dans les relations sino-africaines : une baisse significative des prêts marque la "Chinafrique"


Les relations entre la Chine et l'Afrique entrent dans une phase cruciale, témoignée par une chute spectaculaire des prêts accordés par la Chine aux pays subsahariens. Pékin semble reculer, mais ses entreprises continuent de progresser.


Un revirement marquant dans la dynamique sino-africaine

La baisse drastique des prêts chinois octroyés aux pays subsahariens marque un tournant majeur dans la relation entre le géant asiatique et le continent africain. Cette tendance est en nette rupture avec une tradition qui a perduré pendant plus de deux décennies, plaçant la Chine en position d'acteur économique dominant au sud du Sahara.


Changement de paradigme dans les échanges sino-africains

Si depuis 1991, le mois de janvier a été symboliquement marqué par la première tournée du ministre chinois des affaires étrangères en Afrique, l'importance de ce rituel est en déclin. Cette tradition avait symbolisé un lien fort entre Pékin et un continent considéré comme le noyau central du "Sud global", un leadership revendiqué par la Chine. Cependant, derrière ces gestes diplomatiques, se dessine désormais un changement d'ère significatif.


Analyse de la tendance économique par le FMI

Le Fonds monétaire international (FMI) a souligné cette évolution dans une note publiée en octobre 2023, affirmant que la relation Chine-Afrique se trouve "à la croisée des chemins". Cette tendance est corroborée par la chute abrupte des prêts officiels chinois accordés aux pays subsahariens, indiquant ainsi un ajustement dans la dynamique économique entre ces régions.


Vers une nouvelle phase des relations sino-africaines

Alors que la présence chinoise en Afrique se réoriente, le retrait relatif de la Chine dans l'octroi de prêts aux pays subsahariens est un signal clair. Cependant, malgré cette diminution des prêts officiels, les entreprises chinoises maintiennent leur impulsion et continuent de jouer un rôle prépondérant dans de nombreux secteurs économiques du continent africain.


L'évolution en cours redéfinit la "Chinafrique"

La baisse des prêts chinois aux nations subsahariennes indique un changement notable dans la dynamique des relations entre la Chine et l'Afrique. Cela peut marquer le début d'une nouvelle phase où l'influence économique directe de la Chine pourrait diminuer, bien que ses entreprises restent des acteurs clés dans l'économie africaine. Cette transition pourrait redéfinir la nature et l'étendue de la "Chinafrique" telle que nous l'avons connue ces dernières décennies.


39 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page