top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Abrini déclare que les attentats de Bruxelles visaient initialement la France.

Lors du deuxième jour d'interrogatoire des accusés à Bruxelles, une révélation a été confirmée : les attentats du 22 mars étaient initialement prévus pour frapper la France.



Le deuxième jour du procès des attentats de Bruxelles a été marqué par une révélation de Mohamed Abrini. Il a confirmé que la cible initiale des terroristes de la cellule des attentats de Paris du 13 novembre 2015 était l’Euro 2016 de football en France, et non pas Bruxelles. Abrini, qui avait renoncé à se faire exploser à l’aéroport bruxellois de Zaventem, a expliqué que sa décision avait été prise avant même d'arriver sur les lieux, affirmant avoir vu des femmes et des enfants. De plus, il a confirmé pour la première fois en audience les informations contenues dans un fichier audio retrouvé dans l’ordinateur d'un des terroristes, à savoir que l'arrestation de Salah Abdeslam avait poussé les terroristes à agir à la hâte, avec l'aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek comme cibles de rechange.


Ces révélations apportent un éclairage nouveau sur les intentions initiales des terroristes, qui ont finalement changé leurs plans en raison de l'arrestation de Salah Abdeslam. Cependant, elles ne changent pas le fait que les attentats de Bruxelles ont eu lieu et ont causé la mort de 32 personnes. Le procès des attentats de Bruxelles se poursuivra dans les prochains jours avec d'autres témoignages et interrogatoires des accusés.

17 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page