top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Ali Hojeij : un engagement pour le changement en France et à Madagascar

Ali Hojeij, avec sa suppléante Sandra Gorayeb, se lance de nouveau dans la course aux législatives françaises. Après une quatrième place en 2022, il revient sans étiquette politique pour proposer un changement aux Français de Madagascar.



Ali Hojeij justifie sa candidature par le contexte politique particulier créé par la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron. Cette décision, qualifiée de "kamikaze", a bouleversé les alliances politiques en France. À droite, Les Républicains se sont alliés au Rassemblement National, trahissant, selon Hojeij, l'héritage gaulliste. À gauche, le PS, dirigé par Raphaël Glucksmann, s'est allié avec Jean-Luc Mélenchon, malgré des divergences idéologiques affichées. Entre ces deux blocs, la candidate de Macron, déjà sept ans à l'Assemblée, doit faire face au mécontentement des Français de Madagascar. Aujourd'hui, Ali Hojeij veut offrir une alternative en tant que député issu de la circonscription, proche des électeurs et des réalités locales.


Une candidature indépendante pour plus de liberté

En 2022, Ali Hojeij était affilié à Horizons, le parti d'Édouard Philippe. Aujourd'hui, il choisit de se présenter en tant qu'indépendant pour exercer une parole libre et prendre ses responsabilités face aux défis multiples. Selon lui, les partis traditionnels sont discrédités, et les Français de Madagascar méritent un représentant sans attache partisane. Dans un monde marqué par des tensions internationales, notamment au Liban, il est essentiel que les Français de l'étranger aient une voix indépendante et forte pour défendre leurs intérêts.


La conviction d'un changement possible

Ali Hojeij est convaincu que les Français de Madagascar souhaitent du changement. Son bon score en 2022, malgré son statut d'indépendant, prouve qu'il est possible de réussir sans l'appui des grands partis politiques. Aujourd'hui, il appelle les électeurs à amplifier ce résultat en votant pour lui par voie électronique. Pour Hojeij, le moment est venu d'élire un député déterminé à faire des Français de l'étranger des citoyens à part entière, bénéficiant des mêmes droits et attentions que ceux de métropole.


Réaction face à la montée de l'extrême droite

La récente victoire de l'extrême droite aux élections européennes a secoué la scène politique française. Pour Ali Hojeij, ce score reflète l'échec des partis dits républicains plus que le succès de l'extrême droite elle-même. Dans sa circonscription, il voit un danger plus immédiat dans l'extrême gauche, représentée cette fois par une candidate PS. Quant à la représentante macroniste, il critique son bilan et estime que si elle avait obtenu des résultats satisfaisants, le risque des extrêmes serait moins préoccupant.


Propositions concrètes pour la circonscription

Si élu, Ali Hojeij promet de se concentrer sur l'égalité d'accès au service public consulaire pour tous les Français, sans discrimination. Il souligne que certains Français de Madagascar se sentent marginalisés et s'engage à changer cela. De plus, il propose la nomination d'un magistrat de liaison à Madagascar pour renforcer la coopération judiciaire entre les pays de l'Océan Indien et la France. Cette mesure vise à améliorer la sécurité des Français dans la région, en facilitant la collaboration sur les questions de justice et de sécurité.


Ali Hojeij se présente aux élections législatives avec la conviction que les Français de Madagascar veulent et méritent un changement. En tant que candidat indépendant, il propose une alternative aux partis traditionnels et promet de défendre les intérêts des Français de l'étranger avec détermination et liberté.

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page