top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Andry Rajoelina lance la première pièce d'or monétaire de Madagascar

Madagascar fait un pas de géant dans le secteur aurifère avec le lancement de sa première pièce d'or monétaire et l'annonce d'une raffinerie nationale avant la fin de l'année.



Dans un mouvement audacieux pour renforcer l'économie nationale et le système financier, le président Andry Rajoelina a inauguré hier la vente des premières pièces d'or monétaire de Madagascar. Cette initiative marque un tournant historique pour la Grande Île, qui célèbre également le 50ème anniversaire de la Banque centrale à Antaninarenina.


Un moment historique

La cérémonie de lancement a été un événement marquant, symbolisant la première fois que Madagascar introduit une pièce de monnaie en or destinée à la vente publique. Chaque pièce, pesant 31,104 grammes, sera vendue à 12 millions d’ariary, reflétant le prix actuel de l'or sur le marché international. Ce développement permettra à chaque citoyen malgache, muni d'une carte d'identité nationale, de s'inscrire et d'acheter ces pièces précieuses directement sur le site officiel de la Banque centrale.


Renforcement de l'économie locale

Le principal objectif de cette initiative est de transformer l'or extrait des sols malgaches en or monétaire et en lingots avant son exportation légale. Selon le président Rajoelina, cette stratégie servira de nouvelle forme de réserve aurifère pour Madagascar, destinée à valoriser la monnaie nationale et à fortifier le système financier du pays. En transformant l'or localement, Madagascar vise à réduire les fuites de valeur par le biais de l'exportation et à augmenter les recettes en devises.


Vision à long terme et lutte contre le trafic

Hier, le président a réaffirmé son engagement à constituer quatre tonnes de réserve d'or par an, avec un objectif de 40 tonnes d’or réservées d'ici dix ans. Cette démarche s'inscrit dans une volonté plus large de lutter contre les trafics illicites et les exportations clandestines des ressources minières. Pour y parvenir, Madagascar prévoit de mettre en place sa première raffinerie aurifère d'ici la fin de l'année, un projet qui sera opérationnel à partir de 2025. Cette installation permettra non seulement de garantir la traçabilité de l'or exporté conformément aux normes internationales mais aussi d'optimiser les retombées économiques des ressources naturelles malgaches.


Collaboration internationale

Le projet de la première raffinerie aurifère malgache se réalisera en partenariat avec les Émirats Arabes Unis, témoignant de la collaboration fructueuse entre Madagascar et le Moyen-Orient. Cette annonce a été faite suite à la dernière visite de Rajoelina aux Émirats, où il a été l'invité d'honneur du président Mohamed bin Zayed Al Nahyan lors de la 13e édition du Congrès AIM.


L'initiative du président Rajoelina d'introduire la première pièce d'or monétaire et de planifier la mise en place d'une raffinerie aurifère locale représente une étape significative dans la consolidation de l'indépendance économique de Madagascar. Elle reflète une stratégie bien pensée visant à maximiser les bénéfices de ses ressources naturelles tout en renforçant le cadre légal et économique du pays.

9 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page