top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Andry Rajoelina : sanctions sévères contre les racketteurs à l’aéroport d’Ivato

Andry Rajoelina annonce des sanctions sévères contre les racketteurs à l'aéroport d'Ivato, affirmant sa volonté de lutter contre la corruption et de protéger l'image de Madagascar.



Le président de la République Andry Rajoelina a récemment affirmé sa volonté de sévir contre les pratiques de racket à l’aéroport international d’Ivato, mettant ainsi en lumière un problème majeur qui ternit l’image de Madagascar.


Une priorité nationale

Intolérable. Le président Andry Rajoelina n'a pas mâché ses mots concernant les pratiques de racket à l’aéroport d’Ivato. Lors d'une rencontre en Corée du Sud avec des membres de la diaspora malgache, il a exprimé son indignation face à ces comportements déplorables. Le fait d’aborder ce sujet lors d'une tournée internationale témoigne de son importance pour le chef de l'État. Les agents des douanes d'Ivato sont particulièrement visés par cette prise de position. L’instauration de l'État de droit et la lutte contre la corruption figurent parmi les priorités de la présidence, connues sous le nom de "Andry numéro 3".


Mesures exemplaires

Andry Rajoelina a annoncé des sanctions sévères contre les responsables de ces pratiques. Il a déclaré : « Dès mon retour au pays après ce voyage, j’effectuerai une descente dans cet aéroport ». Cette intervention vise non seulement à sanctionner les auteurs de ces rackets, mais aussi à éradiquer ces pratiques nuisibles qui dégradent l’image de Madagascar aux yeux des touristes et visiteurs étrangers. En agissant ainsi, le président souhaite démontrer qu’il est à l’écoute de la population et qu’il prend des mesures concrètes pour résoudre les problèmes sociaux du pays.


Témoignages édifiants

Des incidents spécifiques ont été évoqués par le président, illustrant l’ampleur du problème. Par exemple, des prestataires chinois venus construire des infrastructures sportives pour les Jeux des îles auraient été rackettés à Ivato lors de leur départ. De même, un jeune étudiant malgache rentrant au pays aurait été victime des mêmes pratiques, se voyant confisquer les parfums destinés à ses proches pour avoir refusé de payer un pot-de-vin. « Nous n’accepterons pas que certains fonctionnaires ternissent l’image de notre pays et détruisent les efforts que nous faisons pour le développer », a déclaré le président.


Réactions et attentes

La diaspora malgache en Corée du Sud a salué cette initiative. « Ceci prouve qu’il est à l’écoute et réagit aux cris de souffrance de la population, notamment ceux qui lancent des alertes à travers les réseaux sociaux », ont-ils affirmé. Toutefois, il reste à voir si les sanctions promises seront réellement appliquées, afin de ne pas réduire cette déclaration à un simple effet d’annonce.


En renforçant les mesures contre la corruption et en assurant la transparence au sein des douanes, le président Andry Rajoelina espère redorer l'image de Madagascar sur la scène internationale et assurer un environnement plus sûr et accueillant pour les touristes et les citoyens.

7 vues

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page