top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Andry Rajoelina : un gain d’un million de voix par rapport à l’élection de 2018


La victoire d'Andry Rajoelina lors de l'élection présidentielle du 16 novembre dernier a été un moment marquant de la politique malgache. Avec un impressionnant 58,95% des suffrages exprimés, selon les résultats provisoires annoncés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le candidat numéro 3 a clairement remporté cette élection. Il s'agit d'une avancée significative par rapport à sa victoire précédente en 2018, démontrant une fois de plus son influence et sa popularité croissante au sein de la nation insulaire.


Continuité et stabilité : la voie choisie par le peuple

Andry Rajoelina, en tant que président sortant, a saisi l'occasion pour remercier le peuple malgache pour sa confiance renouvelée. Il a qualifié cette victoire de choix en faveur de la continuité, de la sérénité et de la stabilité. Le président réélu a également salué la maturité politique et la sagesse dont ont fait preuve les électeurs malgaches tout au long du processus électoral. Selon lui, le scrutin du 16 novembre à Madagascar est un modèle et un exemple de démocratie pour l'Afrique, soulignant la liberté d'expression des électeurs et le déroulement pacifique des élections.


1 million de voix supplémentaires : un démenti à la presse étrangère

Andry Rajoelina a également profité de l'occasion pour répondre aux critiques de la presse étrangère qui avait prédit des scénarios sombres pour Madagascar. Il a vigoureusement affirmé : "Vous avez prédit que le pire se dessinait sur Madagascar. Je tiens à vous dire qu'il ne faut pas confondre la perception et la réalité." Ces commentaires reflètent la détermination du président réélu à réfuter les prédictions négatives et à mettre en avant les progrès accomplis dans le pays.


Taux de participation : une augmentation significative des voix

Le taux de participation a été un sujet de débat pendant cette élection, mais Andry Rajoelina a souligné un point clé : par rapport à l'élection présidentielle de 2018, le nombre de voix en sa faveur a augmenté de manière significative. En 2018, il avait remporté le second tour avec 1 950 000 voix, tandis qu'en 2023, il a obtenu 2 850 000 voix au premier tour. Bien que le taux de participation ait légèrement diminué, passant de 48% en 2018 à 46,26% cette année, la CENI a confirmé une augmentation du nombre total d'électeurs par rapport à la précédente élection.


Appel à l'unité : un président pour tous les malagasy

La Haute Cour Constitutionnelle devait entériner l'élection d'Andry Rajoelina dès le premier tour d'ici le 4 décembre. Le président réélu, quant à lui, se projette déjà vers l'avenir en lançant un appel à l'unité nationale. Il a déclaré : "Je serai le président de tous les Malagasy sans exception, même ceux qui n'ont pas voté pour moi." Cet appel à l'unité et à la solidarité vise à rassembler la nation malgache autour de l'idée de travailler ensemble pour le bien commun.


En fin de compte, la réélection d'Andry Rajoelina avec un gain d'un million de voix par rapport à 2018 suscite des discussions politiques animées à Madagascar. La question de la démocratie, du taux de participation et de l'avenir politique du pays sont autant de sujets qui alimentent le débat national. Il reste à voir comment le président réélu mettra en œuvre ses promesses d'unité et de stabilité dans les années à venir, et comment cela façonnera l'avenir politique de Madagascar.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page