top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Andry Rajoelina : une présence inébranlable au cœur du peuple

Andry Rajoelina défie les critiques en réaffirmant son engagement envers le peuple malgache à travers une tournée régionale ambitieuse et des projets innovants. Découvrez les détails de son parcours et ses initiatives marquantes.



En réponse aux nombreuses critiques concernant ses déplacements à travers le pays, le président Andry Rajoelina a réaffirmé son engagement envers les citoyens de Madagascar lors d'une cérémonie à Toamasina. « Personne ne peut m’empêcher d’aller à la rencontre du peuple », a-t-il déclaré avec conviction. Pour lui, il est primordial, en tant qu’élu du peuple, de voir les réalités quotidiennes des Malgaches et de se mettre à leur écoute. C’est dans cette optique qu'il entreprend une vaste tournée régionale, visant à consolider le lien entre le gouvernement et la population.


Clarification des critiques

Durant cette cérémonie de remise officielle de la nouvelle prison de haute sécurité de Toamasina, le président a tenu à clarifier les malentendus autour de ses déplacements. « En tant qu’élu du peuple, c’est un droit et un devoir pour moi de visiter les populations des régions pour constater de visu leurs réalités au quotidien mais aussi pour me mettre à leur écoute », a-t-il répété. Il a également appelé ses détracteurs à distinguer les élus des responsables nommés en Conseil des ministres, précisant que ces derniers ne devraient pas être actifs sur le terrain en période électorale. Cette distinction vise à éviter toute confusion sur la nature et les intentions des visites présidentielles.


Projets structurants en attente

Le président Rajoelina a également assuré qu'aucune inauguration n’avait lieu durant cette tournée, soulignant qu’il n’y avait « aucune coupure de ruban, ni dévoilement de plaque commémorative ». Ce choix a été fait pour éviter toute interprétation politique de ses actions en période préélectorale. Cependant, face aux polémiques, il a décidé de reporter l’inauguration du MIAMI Toamasina, une infrastructure majeure de son mandat, à la mi-juin. Cette décision stratégique vise à présenter ce projet dans un contexte plus neutre, loin des tensions actuelles.


Autoroute de l’espoir

L’un des projets phares qui a été mis en lumière durant cette tournée est la construction de la première autoroute de Madagascar, reliant Antananarivo à Toamasina. Rajoelina a promis que cette autoroute serait achevée d’ici la fin de son mandat, soulignant son importance pour le développement économique du pays. Cette infrastructure facilitera non seulement le transport des marchandises mais aussi la mobilité des citoyens, renforçant ainsi les liens entre les régions.


Initiatives sociales et économiques

À Mananara Avaratra et Antalaha, le président a supervisé des projets centrés sur le « sosialim-bahoaka », ou bien-être social. Des lampes solaires Hazavana ho anao ont été distribuées à plus de 2000 bénéficiaires, visant à améliorer l’accès à l’électricité dans ces régions. De plus, des équipements de production ont été remis à la Coopérative Mamokatra d’Antalaha dans le cadre du programme One District One Factory (ODOF), soutenant ainsi le développement économique local et la création d’emplois.


Modernisation du système carcéral

À Toamasina, deux nouvelles unités industrielles, une savonnerie et une usine de transformation de fruits, ont été inaugurées, renforçant ainsi le tissu économique local. De plus, le lancement des bracelets électroniques au sein de la nouvelle prison de haute sécurité d’Antananambo marque une avancée significative dans la gestion des établissements pénitentiaires. Cette initiative vise à humaniser les conditions de détention tout en modernisant le système carcéral. La prison d’Antananambo, inaugurée lors de cette tournée, est la septième de ce type à respecter les normes internationales en matière de droits de l’homme.


Investissements dans les infrastructures urbaines

Le président Rajoelina a également lancé des travaux de réhabilitation des routes en piteux état dans le centre-ville de Toamasina et du Boulevard Ralaimongo. Ces travaux sont cruciaux pour améliorer la mobilité urbaine et faciliter le transport au sein de la ville. De plus, les travaux de dragage du Canal des Pangalanes, une voie de transport fluvial essentielle, ont été inspectés par le président. Cette initiative vise à revitaliser le transport fluvial, contribuant ainsi au développement économique des régions riveraines.


Agenda diplomatique chargé

En marge de ses engagements nationaux, le président Rajoelina a également effectué une visite officielle aux Comores pour assister à la cérémonie d’investiture de son homologue comorien Azali Assoumani. Cette participation reflète l’importance accordée par Rajoelina aux relations diplomatiques et à la coopération régionale. Elle souligne également son engagement à renforcer les liens entre Madagascar et ses voisins, contribuant à la stabilité et au développement de la région de l’océan Indien.


Le président Andry Rajoelina, malgré les critiques, poursuit sa mission de se rapprocher du peuple malgache et de développer des infrastructures cruciales pour le pays. Son engagement à écouter et à répondre aux besoins des citoyens, tout en modernisant les infrastructures, démontre une volonté ferme de construire un avenir meilleur pour Madagascar.

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page