top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Ankazobe : femme impliquée révèle un réseau criminel


Les enlèvements et les actes criminels ont été à la hausse à Ankazobe, avec des événements récents mettant en lumière une affaire de kidnapping qui a impliqué un couple local. Le mardi 26 septembre, la justice a tranché dans le cadre de cette affaire complexe et tentaculaire.


Des origines alarmantes

Le 13 septembre 2023, un événement troublant a éclaté : un vol de bœufs suivi d'un meurtre dans la commune d'Antatavana, district d'Ankazobe. La rapidité avec laquelle les forces de l'ordre ont réagi à cette affaire a été impressionnante. En collaboration étroite, la gendarmerie d'Ankazobe et d'Ambolotarakely ont pu mettre la main sur six individus suspectés d'être impliqués dans l'affaire. Trois d'entre eux ont été envoyés en détention à la maison centrale d'Ankazobe le 15 septembre, tandis que les autres ont été provisoirement relâchés. La chasse aux suspects a continué.


Une révélation inattendue

La situation a pris un autre tournant le 20 septembre 2023. Un couple, identifié comme Laody et Razaoza, est venu se présenter volontairement aux autorités d’Ambolotarakely. Résidant à Ampanikely, dans la commune rurale d’Ambatoaranana, une fouille chez eux a permis la découverte d'un fusil de chasse et d'un téléphone portable, appartenant respectivement à Laody et à Razaoza. Ce téléphone allait se révéler crucial pour l'enquête.


Des investigations plus poussées ont montré que le numéro associé à ce téléphone avait été utilisé lors d'un acte de kidnapping qui s'était produit le 1er septembre 2023 au village d’Angodonina. Lors de son interrogatoire, Razaoza a révélé une information choquante : la puce du téléphone avait été utilisée par son fils, Kotoasy, alias Ratoasimbola.


L'ombre d'un dahalo

Kotoasy n'est pas un inconnu des forces de l'ordre. En effet, il est considéré comme un dahalo - un bandit - particulièrement dangereux, impliqué dans des vols de bœufs et des enlèvements. Pire encore, il est lié à un certain Iaris, un chef dahalo qui a été neutralisé par les forces de l'ordre il y a quelques semaines.


Un avenir incertain

Suite à cette affaire, le couple a été présenté devant le tribunal. La femme a été mise en détention, tandis que son mari a bénéficié d’une liberté provisoire. L'affaire, cependant, est loin d'être close. Avec des ramifications qui semblent s'étendre bien au-delà d'un simple acte de vol, la question demeure : combien d'autres sont impliqués et quelle sera la prochaine tournure de cette saga criminelle à Ankazobe ? Seul le temps, et l'enquête en cours, nous le dira.

4 vues0 commentaire

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page