top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Ankerana : société civile et candidats plaident pour des élections sereines.


Dans le sillage des élections présidentielles à venir à Madagascar, les acteurs politiques et la société civile multiplient les initiatives pour assurer un climat serein et crédible. Hier, à Ankerana, un événement significatif a eu lieu : une rencontre entre les organisations de la société civile et la plupart des candidats à la magistrature suprême.


Alors que les adversaires de Andry Rajoelina ont été actifs dans la capitale récemment, leur absence remarquée à cette réunion souligne les divergences et les préoccupations qui existent parmi les acteurs politiques. Les points de contentieux, tels que les problèmes liés à la liste électorale, les obstacles aux manifestations politiques et les allégations de violations constitutionnelles, étaient au cœur des discussions.


Le sentiment général parmi les candidats est clair : une crise se profile à l'horizon si les conditions actuelles de préparation des élections ne sont pas revues. Cette "perte de confiance" envers les institutions en charge de la supervision électorale pourrait avoir des conséquences graves pour la stabilité du pays.


Du côté de la société civile, des figures notables telles que Haritiana Ralevason, Ketakandriana Rafitoson et Lilie Razafimbelo ont plaidé pour l'importance d'un "dialogue constructif" afin de désamorcer les tensions et d'éviter une éventuelle crise. Leur position témoigne de l'importance cruciale de la société civile en tant que médiateur entre le pouvoir et l'opposition.


Surprenamment, malgré l'importance et la pertinence de la rencontre, les participants ont opté pour la discrétion en s'abstenant de faire une déclaration publique à la fin. Cela pourrait être interprété comme une volonté de ne pas enflammer davantage la situation ou, au contraire, comme le signe d'un consensus difficile à atteindre.


Ce qui est certain, c'est que cette rencontre à Ankerana souligne l'importance du dialogue et de la collaboration pour garantir des élections paisibles et crédibles à Madagascar. Le pays se trouve à un carrefour, et le rôle de la société civile n'a jamais été aussi crucial pour assurer la stabilité et la démocratie.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page