top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Antananarivo propre : sincérité ou stratégie politique ?

Des ministres et des balais en pleine rue ! Découvrez pourquoi les hauts gradés d'Antananarivo échangent leurs bureaux contre des tâches de nettoyage.


Alors que la capitale malgache se prépare à accueillir les Jeux des îles de l'Océan Indien, une image inhabituelle est apparue dans les rues : des hauts fonctionnaires, des ministres, des directeurs, abandonnant temporairement leurs bureaux pour prendre part aux tâches de nettoyage urbain. Qu'ils soient à l’Avenue de l’Indépendance, aux stades ou sur la rocade Est, la vue des cadres et fonctionnaires, armés de balais et pelles, s'est avérée inattendue pour bon nombre d'habitants.

Le Premier ministre, Christian Ntsay, a été vu à Fiadanana, dirigeant le nettoyage avec l'équipe de la Primature. Ailleurs, les forces de police, sous la houlette du ministre Fanomezantsoa Randrianarison, se sont mobilisées à Anosy. Le ministère des Finances, ainsi que celui des Mines et des Ressources stratégiques, ont également participé à l'effort. Mais, en dehors de l'aspect visuel de la démarche, un débat politique s'impose : cette mobilisation massive est-elle une véritable initiative de solidarité, ou s'agit-il d'un geste politique à l'approche d'un événement d'importance ?

Derrière cet élan se cache une réalité moins reluisante : la municipalité a dû gérer une accumulation importante de déchets dans de nombreux quartiers, avec des rues dans un état déplorable. Face à cet enjeu, les militaires ont déjà été déployés pour un nettoyage en profondeur. Mais la décision d'impliquer des fonctionnaires de tous niveaux, juste avant les jeux, soulève des questions sur la gestion et la planification à long terme de la ville.


20 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page