top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Appel d'Eddy Ramanirabahoaka pour la modération des candidats à Madagasca


Eddy Ramanirabahoaka, un représentant influent de la diaspora malgache en France, met en garde contre les risques potentiels de déstabilisation à Madagascar. Face à une élection présidentielle tendue, prévue pour le 16 novembre 2023, il souligne la nécessité pour les treize candidats de faire preuve de retenue et de modération dans leurs positions. Une insistance obstinée sur leurs opinions personnelles, sans espace pour le compromis, pourrait, craint-il, plonger la nation dans un conflit fratricide.


Le rôle crucial de la médiation religieuse

Ramanirabahoaka exhorte le Conseil des Églises Chrétiennes de Madagascar (FFKM) à intensifier ses efforts de médiation en réunissant les candidats pour des discussions. Il voit dans ces rencontres une opportunité cruciale de cultiver un esprit de modération et de parvenir à un accord politique, servant ainsi l'intérêt supérieur de la nation plutôt que des ambitions individuelles.


L'impératif d'un accord politique

Selon Ramanirabahoaka, un tel accord impliquerait une gouvernance intérimaire collégiale par le gouvernement actuel, assurant ainsi la continuité et la stabilité. Il appelle également à une restructuration de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et à la création d'une Cour Électorale Spéciale (CES), avec l'implication et le consensus des candidats. Ce processus de modération et d'accord collectif est essentiel pour éviter de répéter les erreurs du passé et pour prévenir de futurs conflits.


S'inspirer des succès historiques

Ramanirabahoaka insiste sur la possibilité pour Madagascar de "faire un saut historique" en suivant l'exemple de nations qui ont surmonté d'énormes défis grâce à des accords similaires. Il évoque l'histoire de Nelson Mandela et Frederik de Klerk, dont l'accord politique a été crucial pour démanteler l'apartheid en Afrique du Sud.


Le paradoxe du "Fihavanana"

Malgré le concept de "Fihavanana", un principe culturel malgache de fraternité et de paix sociale, Madagascar reste embourbé dans des crises politiques récurrentes. Ramanirabahoaka contraste cela avec le succès du Rwanda sous la présidence de Paul Kagame, qui a su guider son pays hors des séquelles d'un génocide vers un statut de nation émergente. Il suggère qu'avec un engagement similaire envers la modération et un accord politique, Madagascar pourrait également organiser des élections apaisées et acceptées par tous.


Un chemin vers la stabilité

En conclusion, Eddy Ramanirabahoaka appelle à un changement radical dans l'approche politique des candidats à la présidence à Madagascar. En adoptant la modération et en s'engageant dans un dialogue constructif, il est possible de jeter les bases d'une nation plus stable et unie, où les élections sont conduites dans la sérénité et les résultats acceptés de manière universelle.

bottom of page