top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Appel de l'ONU à une trêve de trois jours après des violences au Soudan.

L'ONU demande un cessez-le-feu de trois jours au Soudan après des affrontements.



Alors que les combats se poursuivent au Soudan pour la sixième journée consécutive, les dirigeants de plusieurs organisations internationales se sont réunis virtuellement le jeudi 20 avril pour exiger un cessez-le-feu. L'objectif est de permettre aux civils piégés dans les zones de conflit de fuir et d'avoir accès à une aide médicale, de la nourriture et d'autres fournitures essentielles. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a souligné l'importance de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan pour les musulmans, et a fait du cessez-le-feu de trois jours une "priorité immédiate ".


Cependant, malgré les appels répétés pour un arrêt des hostilités, les combats continuent dans certaines parties du pays. Les responsables de l'ONU, de l'Union africaine, de la Ligue arabe et de l'organisation sous-régionale Igad ont exhorté toutes les parties au conflit à respecter le cessez-le-feu et à trouver une solution pacifique à la crise en cours. Antonio Guterres a souligné que le cessez-le-feu de trois jours devrait être la première étape pour permettre un répit dans les combats et ouvrir la voie à un cessez-le-feu permanent.


L'échec des appels précédents à parvenir à un accord de trêve a été un sujet de préoccupation pour les dirigeants internationaux. Cependant, Antonio Guterres a exprimé son optimisme quant à l'opportunité d'instaurer un cessez-le-feu maintenant que toutes les parties au conflit sont musulmanes. Il estime que le moment est propice pour y parvenir. Le sort des civils pris au milieu des combats reste incertain, mais l'espoir est que la trêve permette de soulager leur situation.

8 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page