top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Appel de l'opposition à l'intervention internationale pour éviter un conflit


Dans un contexte tendu, les parlementaires de l'opposition ont pris l'initiative de solliciter l'intervention de la Communauté internationale pour éviter un conflit potentiel à Madagascar. La situation actuelle préoccupe grandement l'opposition, qui recherche activement des moyens de maintenir la stabilité et d'assurer le succès des prochaines élections.


Demande d'action concrète

Les membres de l'opposition se sont rendus à l'Ambassade de France pour déposer une lettre appelant la Communauté internationale à agir. Ils ont ciblé diverses instances, notamment le Parlement Français, le Forum Parlementaire de la SADC, le Parlement Panafricain, l'Assemblée parlementaire de la Francophonie, le Parlement Européen et l'Assemblée générale des Nations unies. Dans leur lettre, ils ont souligné l'importance d'instaurer un dialogue constructif à Madagascar, aboutissant à des élections réussies tout en évitant une crise post-électorale.


Ils ont fait appel à la "responsabilité d'ingérence" de la Communauté internationale pour prévenir un conflit majeur et résoudre les problèmes en amont, minimisant ainsi les conséquences potentiellement dévastatrices. Selon les parlementaires, la situation actuelle est le résultat prévisible d'une série de signes avant-coureurs et de preuves montrant que la crise était inévitable.


Récapitulation des préoccupations

Les opposants ont rappelé les nombreuses violations constatées dans le processus électoral en cours. Ils ont également fait référence aux revendications émises par le Collectif des candidats et les parlementaires de l'Angaredona. La lettre souligne que le processus électoral, bien qu'en cours, est entaché de diverses irrégularités de plus en plus préoccupantes.


Appel à l'action

L'opposition estime que la France, en particulier, devrait jouer un rôle actif dans la résolution des problèmes, étant donné que la source des tensions provient d'un citoyen français. Les accusés reprochent à ce citoyen de s'accaparer des ressources nationales, déstabilisant ainsi l'économie et les institutions du pays. Ils espèrent que ces accusations retiendront l'attention et que des actions concrètes seront entreprises pour remédier à la situation.


Les parlementaires de l'opposition plaident pour que la Communauté internationale aille au-delà des communiqués diplomatiques et engage des mesures concrètes. Ils ont exprimé leur souhait de voir le dialogue s'ouvrir, conformément à un communiqué du 16 septembre 2023, dans le but de rétablir la confiance dans le processus électoral et de garantir le succès des élections à venir.

5 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page