top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Apple retire l’application de Radio France à la demande des autorités chinoises

À la demande des autorités chinoises, Apple a commencé à retirer les applications de Radio France et France Inter de sa boutique chinoise, suscitant l'amertume et l'inquiétude parmi les utilisateurs et les défenseurs de la liberté de la presse.



La Chine intensifie ses efforts pour contrôler les contenus étrangers accessibles à ses citoyens. De nombreux sites et applications populaires comme Google, YouTube et X sont déjà inaccessibles. Maintenant, c'est au tour de Radio France et France Inter de subir le même sort. Le géant américain Apple, sous pression des autorités chinoises, a entamé le processus de retrait de ces applications de sa boutique d'applications chinoise, une décision confirmée par le groupe public français le jeudi 20 juin.


La réaction de Radio France

Radio France a exprimé son regret et son amertume face à cette décision. Dans une déclaration à l’AFP, le groupe a souligné l'impact négatif sur ses auditeurs en Chine, qui perdent ainsi un accès direct à des informations vérifiées et à des podcasts de qualité. "Nous regrettons que nos auditeurs en Chine soient pénalisés par cette décision," a déclaré Radio France, rappelant l'importance de leurs contenus d’information vérifiée pour les utilisateurs chinois.


Les justifications d’Apple

Apple a justifié son action en expliquant qu'elle répondait à une demande de l’administration chinoise du Cyberespace (CAC). Selon l'administration, l'application de Radio France contenait des contenus illégaux en Chine et aurait pu influencer l'opinion publique chinoise. Laurent Frisch, directeur du numérique et de la stratégie d'innovation de Radio France, a évoqué sur X (anciennement Twitter) que le podcast de France Inter sur Xi Jinping, intitulé "Xi Jinping, le prince rouge", pourrait être particulièrement visé par cette censure.


Un précédent avec WhatsApp et Threads

Cette décision n'est pas un cas isolé. En avril dernier, Apple avait également retiré WhatsApp et Threads de sa boutique en ligne chinoise, toujours à la demande du régulateur d’Internet en Chine. Les produits Apple, très populaires en Chine, représentent un marché clé pour le géant américain. Pour maintenir cette relation, Apple a historiquement évité de se positionner sur des sujets sensibles ou de contredire le gouvernement chinois. Tim Cook, le PDG d'Apple, a même été reçu par des hauts responsables chinois comme un chef d'État.


Une stratégie de marché délicate

Le retrait des applications de Radio France par Apple met en lumière la stratégie délicate de l’entreprise dans l’un de ses principaux marchés. La Chine, avec sa politique de censure stricte et ses lois rigoureuses sur le cyberespace, pose un défi constant aux entreprises technologiques étrangères. Apple, en tant que leader du marché, doit naviguer entre les exigences du gouvernement chinois et les attentes de ses utilisateurs et partenaires internationaux.


La décision d'Apple de retirer les applications de Radio France et France Inter illustre une fois de plus les tensions entre les géants de la technologie occidentaux et les régulations strictes du gouvernement chinois. Pour les utilisateurs en Chine, cela signifie une perte d'accès à des sources d'information diversifiées et vérifiées. Pour Apple, c'est un équilibre fragile à maintenir dans un marché crucial, tout en naviguant dans un paysage géopolitique de plus en plus complexe.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page