top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Argentine : Vers un nouveau défaut de paiement et la répétition du cercle vicieux ?

Selon l'agence de notation Fitch, Buenos Aires est au bord du défaut de paiement, avec une notation de la dette en dollars de l'Argentine abaissée à C, un cran au-dessus du défaut, en raison de la décision du gouvernement d'imposer la conversion en pesos de la dette en dollars des organismes publics.


En Argentine, la pénurie de devises étrangères est un problème chronique qui s'est intensifié ces derniers mois en raison d'une sécheresse historique ayant affecté les récoltes de blé, de maïs et de soja. Selon Julio Calzada, directeur des études de la Bourse de commerce de Rosario, la production totale de ces cultures devrait chuter de 38% par rapport à l'an dernier, ce qui représente des pertes d'environ 20 à 21 milliards de dollars, soit près de 3% du PIB évalué par le FMI. La situation est donc jugée critique.


La chute de 38% de la production des cultures de blé, de maïs et de soja en Argentine, due à la sécheresse, entraine une baisse estimée entre 15 et 16 milliards de dollars des exportations de grains et dérivés, qui représentaient près de la moitié des exportations du pays en 2022. Cette situation a des conséquences significatives sur les réserves de devises étrangères du pays, déjà critiques, qui pourraient se détériorer davantage. Pour renforcer la capacité d'action de l'État sur les marchés financiers afin de contenir la dévaluation de la monnaie nationale, le gouvernement argentin a décidé de convertir en pesos la dette en dollars des organismes publics, permettant de dégager l'équivalent de 4 milliards de dollars.

3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page