top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Arsène Dama sur la fiabilité du registre électoral: un pas en avant vers des élections transparentes


Alors que la date du premier tour de l'élection présidentielle à Madagascar se rapproche, les questions sur la fiabilité et l'intégrité du processus électoral atteignent un niveau critique. Hier, une réunion s'est tenue entre Arsène Dama, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), et une délégation de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Le sujet central de la discussion a été la fiabilité du registre électoral national.


Doublons et fiabilité

L'un des défis majeurs qui ont été abordés est celui des doublons dans le registre électoral. Arsène Dama a révélé que 11 000 doublons ont été identifiés, dont près de 7 000 ont déjà été corrigés. Cela montre non seulement la prise de conscience du problème, mais aussi une volonté de le résoudre de manière significative. En prenant des mesures pour éliminer ces erreurs, la CENI souhaite renforcer la confiance dans le système électoral.


Enjeu international

La réunion avec l'OIF n'est pas seulement un point de contrôle interne, mais aussi une démarche visant à rassurer la communauté internationale sur l'intégrité des élections à Madagascar. La fiabilité du registre électoral est non seulement cruciale pour les citoyens malgaches mais aussi pour les observateurs internationaux et les partenaires de développement du pays.


Lutte contre la désinformation

Arsène Dama a également souligné l'importance de l'exactitude de l'information, en invitant toutes les parties à éviter de diffuser de fausses informations sur l'état du registre électoral. La désinformation peut non seulement fausser les perceptions, mais aussi potentiellement délégitimer le processus électoral et ses résultats.


Vers des élections apaisées

Le président de la CENI a conclu en soulignant que "un processus électoral bien organisé, fiable et inclusif" est la clé de l'apaisement social et politique. Cette déclaration traduit une aspiration à des élections non seulement libres et équitables, mais aussi pacifiques.


La démocratie est un processus complexe, nécessitant une multitude de vérifications et de balises pour assurer son bon fonctionnement. Les récentes démarches de la CENI, sous la houlette d'Arsène Dama, montrent un pas en avant vers la réalisation d'élections plus transparentes et fiables à Madagascar. Toutefois, le véritable test de ces efforts sera l'élection elle-même, où l'efficacité de ces mesures sera mise à l'épreuve. Le monde, autant que les Malgaches eux-mêmes, sera attentif à voir comment ces préparations se traduiront dans la réalité.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page