top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Attente cruciale : les Comores et autres nations africaines en suspens avant la décision de la CAF sur le Kianja Barea

Les Comores, le Mali, et Madagascar en suspens : une décision de la CAF sur le stade Kianja Barea pourrait redéfinir les plans pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026.



À un mois crucial avant la reprise des éliminatoires de la Coupe du Monde de Football 2026, les fédérations de football de Madagascar, du Mali et des Comores attendent avec impatience la décision de la Confédération Africaine de Football (CAF) concernant l'homologation du stade Kianja Barea. Cette décision est essentielle pour la planification des prochains matchs qualificatifs.


Enjeux de l'homologation

Le Kianja Barea, ayant subi récemment des rénovations pour répondre aux normes de la CAF, est au cœur des préoccupations des fédérations concernées. Les améliorations apportées incluent la mise aux normes de la pelouse, l’installation de nouveaux escaliers en métal pour une évacuation rapide des spectateurs, et l'amélioration des infrastructures médicales et de sécurité. Ces mises à jour visent à garantir la sécurité et le confort des joueurs et des spectateurs, éléments clés pour l'approbation de la CAF.


Impact sur les fédérations nationales

Pour la Fédération Comorienne de Football, la décision de la CAF est d'une importance capitale. L'homologation du stade influencera directement la logistique et le budget des matchs à venir, notamment en termes d'hébergement et de déplacements. Jouer à Madagascar le 7 juin serait logistiquement avantageux pour les Comores, compte tenu de leur match suivant au Maroc. De même, le Mali, prévu pour jouer contre le Ghana le même jour, est également en attente de cette décision cruciale pour finaliser ses plans.


Réactions et anticipations

Les fédérations impliquées sont en état d'alerte maximale. La pression est palpable, tant l'approbation de la CAF peut influencer positivement la suite des compétitions pour ces équipes. La fédération comorienne, en particulier, exprime une certaine urgence, soulignant la nécessité de présenter un budget détaillé au gouvernement pour les matchs à venir, ce qui est impossible sans la confirmation de la CAF.


La décision de la CAF, attendue au plus tard le 15 mai, est donc plus qu'une simple formalité administrative; elle a des implications directes sur la stratégie, le moral des équipes, et le soutien des fans. L'homologation du Kianja Barea pourrait non seulement faciliter la logistique des matchs imminents mais également renforcer la stature de Madagascar comme hôte capable d'organiser des événements d'envergure internationale.

12 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page