top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Audition à l'assemblée nationale : le directeur juridique de la FFF critiqué pour ses inexactitudes


L'audition de Jean Lapeyre, directeur juridique et directeur général adjoint de la Fédération française de football (FFF), devant la commission d'enquête parlementaire sur les défaillances des fédérations sportives a révélé des inexactitudes et a suscité des critiques sévères de la part des députés.


Le contexte de l'audition

La commission d'enquête parlementaire, après avoir interrogé l'ex-président de la FFF, Noël Le Graët, et l'ancienne directrice générale Florence Hardouin, s'est penchée sur les scandales et la crise de gouvernance à la FFF, faisant suite à un rapport accablant de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR) en février.


Les points de critique

Jean Lapeyre a été soumis à des interrogatoires pointus sur divers sujets, notamment une enquête préliminaire pour "agression sexuelle" classée sans suite visant une ex-cadre de la FFF. Les députés ont critiqué le manque de clarté dans les réponses de M. Lapeyre et l'ont rappelé à plusieurs reprises qu'il était sous serment.


Les esquives

Les membres de la commission ont exprimé leur frustration face aux esquives de M. Lapeyre, soulignant son rôle de directeur juridique et directeur général adjoint. Ils ont questionné sa connaissance des faits, notamment en lien avec le climat sexiste au sein de la FFF et les relations de Noël Le Graët avec des femmes.


Admission de connaissances

Poussé dans ses retranchements, Jean Lapeyre a finalement admis avoir su "depuis longtemps" que Noël Le Graët avait des relations hors codes avec des femmes, mais a minimisé la gravité de ces relations. Cette admission a relevé des contradictions par rapport à ses déclarations antérieures.


Dans une atmosphère tendue, l'audition de Jean Lapeyre a mis en lumière des inexactitudes et des contradictions, soulevant des questions sur la gouvernance et la transparence au sein de la FFF. Les critiques sévères de la commission d'enquête soulignent l'importance de la vérité et de la responsabilité dans le cadre des enquêtes sur les fédérations sportives.

7 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page