top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Auto-enregistrement : un pas en avant pour la régulation du tourisme


Dans une réponse proactive à la croissance des activités touristiques non réglementées, le ministère du Tourisme a inauguré une plateforme d'auto-recensement destinée aux opérateurs du secteur. L'initiative est née d'une inquiétude croissante concernant le développement du tourisme informel, une préoccupation soulevée par de nombreux acteurs du domaine.


Sensibilisation et délais

Soutenue par une campagne de sensibilisation dans des régions clés telles que DIANA, Analamanga, Itasy, Alaotra Mangoro et Vakinankaratra, la plateforme encourage l'inscription volontaire des opérateurs touristiques. Ils disposent d'un délai de trois mois pour s'inscrire. Après ce délai, des vérifications et des mesures incitatives seront mises en place pour encourager l'inscription des retardataires, suivies éventuellement de sanctions.


La popularité d'Alaotra Mangoro

La région d'Alaotra Mangoro, connue pour ses sites emblématiques comme le parc national Analamazaotra-Andasibe, est particulièrement prisée des visiteurs. Avec une fréquentation en constante augmentation, le parc a enregistré une hausse des visiteurs, atteignant 17 778 personnes entre janvier et septembre de cette année, contre 16 226 en 2022. Cependant, cette popularité a également entraîné une augmentation du tourisme informel, une préoccupation majeure pour les opérateurs locaux.


Défis dans la région Itasy

La région Itasy présente des défis similaires, où la demande dépasse souvent la capacité d'accueil, en particulier pendant les week-ends. Cette forte demande a indirectement encouragé le développement d'offres informelles, soulignant davantage la nécessité d'une plateforme comme celle mise en place.


Un aperçu des réalisations et préoccupations

Lors de ses interactions avec les opérateurs touristiques, le ministre Joël Randriamandranto a fait part des avancées majeures réalisées dans le secteur ces quatre dernières années. Parallèlement, les opérateurs ont souligné la nécessité d'un environnement propice aux affaires pour favoriser la croissance du tourisme. Ils ont également mis l'accent sur l'importance de la stabilité, rappelant que tout conflit ou crise pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour le secteur.


La nouvelle initiative d'auto-recensement montre la détermination du ministère à aborder les défis du secteur touristique. En assurant une régulation adéquate, elle vise à garantir une croissance durable du tourisme tout en préservant les intérêts des opérateurs locaux et la satisfaction des visiteurs.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page