top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Autosuffisance alimentaire : une prévision de production de 8 400 tonnes de semences de riz certifiées

Madagascar vise l'autosuffisance alimentaire en riz grâce à une production prévue de 8 400 tonnes de semences certifiées, soutenue par un partenariat stratégique avec la JICA.



L’augmentation de la productivité rizicole à Madagascar passe par l'approvisionnement en semences de base et certifiées. Avec un projet ambitieux soutenu par l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), Madagascar prévoit de produire 8 400 tonnes de semences de riz certifiées d'ici 2027, pour atteindre l'autosuffisance alimentaire et envisager l'exportation du surplus.


Les acteurs clés de la production de semences

Le projet PAPriz, financé par la JICA, travaille en étroite collaboration avec le centre de recherche FOFIFA et le Service Officiel de Contrôle des semences et de matériel végétal (SOC). Ces trois entités ont pour objectif de promouvoir l'industrialisation de la chaîne de valeur rizicole. Le FOFIFA est chargé de produire des semences de riz de qualité, adaptées aux conditions climatiques et pédologiques locales, tandis que le SOC veille au contrôle et à la certification des semences pour garantir leur qualité avant de les mettre à disposition des producteurs.


Objectifs et prévisions de production

Le ministère de l'Agriculture et de l'Élevage, en mettant en œuvre la stratégie nationale semencière, prévoit de produire 8 400 tonnes de semences de riz certifiées d’ici 2027. Cette initiative est essentielle pour atteindre l'autosuffisance alimentaire et permettre à Madagascar d'envisager l'exportation du surplus de production. Les prévisions indiquent une production potentielle de 7,7 millions de tonnes de paddy, ce qui est significatif pour un pays où le riz est un aliment de base.


Soutien des projets et programmes

Divers projets et programmes sous la tutelle du ministère de l'Agriculture et de l'Élevage soutiennent cette initiative. Le projet PAPriz joue un rôle crucial en appuyant le FOFIFA dans la production de semences de riz de haute qualité. Le SOC, de son côté, s'assure que les semences produites et multipliées dans les centres multiplicateurs à travers le pays respectent les normes de certification. Cette démarche garantit que les semences mises à la disposition des agriculteurs sont de la meilleure qualité possible, favorisant ainsi une augmentation des rendements agricoles.


Atteindre l'autosuffisance alimentaire

L'atelier organisé récemment a réuni toutes les parties prenantes pour élaborer un plan d'action visant à augmenter la production de semences de riz certifiées. L'objectif est clair : atteindre l'autosuffisance alimentaire en riz, un enjeu crucial pour Madagascar. En garantissant des semences de qualité et en augmentant la productivité rizicole, le pays pourra non seulement répondre à ses besoins internes mais aussi envisager l'exportation, générant ainsi des revenus supplémentaires pour les agriculteurs et l'économie nationale.


Défis et perspectives

Cependant, pour atteindre ces objectifs ambitieux, plusieurs défis doivent être relevés. Les conditions climatiques, la disponibilité des ressources et l'accès aux technologies modernes sont autant de facteurs qui influencent la réussite de cette initiative. La collaboration étroite entre les différentes parties prenantes et le soutien continu des partenaires internationaux comme la JICA seront déterminants pour surmonter ces obstacles.


La prévision de produire 8 400 tonnes de semences de riz certifiées d'ici 2027 représente une étape cruciale pour l'autosuffisance alimentaire de Madagascar. Grâce au soutien de la JICA et à la collaboration entre le ministère de l'Agriculture, le FOFIFA et le SOC, cette initiative promet d'améliorer significativement la production rizicole. Si les défis sont nombreux, les perspectives de développement agricole et économique sont tout aussi prometteuses pour Madagascar.

4 vues

Comments


bottom of page