top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Banques internationales en Russie : des profits persistants malgré les tensions géopolitiques

Plus de deux ans après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, un rapport récent de la Kyiv School of Economics révèle que vingt et une banques internationales continuent d'opérer en Russie, générant des profits substantiels. Ces activités financières soulèvent des questions éthiques et politiques, surtout en considérant leur contribution aux recettes fiscales russes.



Selon les données publiées par la KSE, ces banques ont généré un total de 3,3 milliards d'euros de bénéfices en 2023, dont 970 millions d'euros ont été versés au fisc russe sous forme d'impôts sur les bénéfices. Ce chiffre met en lumière non seulement la rentabilité des opérations bancaires en Russie mais aussi le dilemme moral et stratégique pour ces institutions qui continuent de contribuer au budget d'un État engagé dans un conflit armé majeur.


La position délicate de Raiffeisen

L'une des banques les plus exposées dans ce contexte est Raiffeisen, une institution financière autrichienne, qui se trouve sous une pression croissante des autorités et de l'opinion publique. Le maintien de ses opérations en Russie est devenu un sujet de controverse, soulevant des questions sur l'équilibre entre les obligations légales et les responsabilités éthiques des grandes banques internationales.


Implications éthiques et réactions internationales

Ces révélations provoquent un débat sur l'éthique des affaires et la responsabilité sociale des entreprises, en particulier dans un contexte de conflit international. Les gouvernements et les régulateurs de différents pays pourraient envisager des mesures supplémentaires pour décourager ou pénaliser les opérations commerciales qui soutiennent financièrement des régimes impliqués dans des violations des droits humains ou des actions militaires controversées.


Le rôle des régulateurs et des actionnaires

Face à ces révélations, les actionnaires et les conseils d'administration de ces banques sont appelés à reconsidérer leur présence en Russie. La pression pour une plus grande transparence et une reconsidération des opérations dans des zones de conflit devient une priorité pour les parties prenantes concernées.


Une question de choix stratégique et moral

Les banques internationales opérant en Russie sont à un carrefour, où les décisions prises auront des implications profondes non seulement pour leurs propres opérations mais aussi pour les principes de responsabilité sociale d'entreprise. Le défi est de trouver un chemin qui respecte à la fois les obligations légales et les attentes éthiques en période de crise internationale.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page