top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Baumanière : Un héritage culinaire et hôtelier d'exception

Baumanière est un groupe prestigieux d'établissements de luxe situé dans le sud-est de la France, comprenant trois Relais & Châteaux, trois restaurants gastronomiques et un spa, répartis sur quatre sites emblématiques : L'Oustau de Baumanière, La Cabro d'Or et le Spa Baumanière aux Baux-de-Provence, Le Prieuré à Villeneuve-lès-Avignon, La Place à Maussane-les-Alpilles, et La Table du Strato à Courchevel. Les propriétaires actuels ont su maintenir et développer l'excellence et le prestige de ces lieux qui sont devenus des références incontournables dans le domaine de la gastronomie et de l'hôtellerie de luxe.



L'histoire de Baumanière commence à la fin de l'année 1945, lorsque Raymond Thuilier, à l'âge de 51 ans, décide de transformer un mas abandonné au pied du village des Baux-de-Provence en un restaurant gastronomique. Thuilier, dont le père était cheminot et la mère tenancière du buffet de la gare de Privas après le décès prématuré de son mari, a été élevé dans l'ambiance des fourneaux. Malgré une carrière réussie dans les assurances à Lyon puis à Paris, il n'a jamais abandonné son rêve de créer un restaurant gastronomique. C'est dans ce lieu isolé, à l'entrée du Val d’Enfer, qu'il lance cette aventure culinaire, défiant les normes de l'époque où les établissements étoilés se trouvaient principalement dans les grandes villes et sur la Côte d’Azur.


L'Oustau de Baumanière a commencé modestement avec quelques tables, alors que Raymond Thuilier restaurait simultanément le mas datant de 1634. Des chambres furent aménagées dans l'ancienne bergerie, inaugurées en 1947. Parmi les premiers clients se trouvait Georges Pompidou, alors jeune adjoint au commissaire général du tourisme, qui deviendra un ami fidèle. Thuilier, en cuisine, s’inspire des recettes de sa mère et des plats des grands chefs qu'il a fréquentés, tels qu'Alexandre Dumaine, Fernand Point et la Mère Brazier. En 1949, le restaurant obtient sa première étoile au guide Michelin, suivie de la deuxième en 1952 et de la troisième en 1954, une progression exceptionnelle en si peu de temps. Thuilier aménage également une piscine et un cercle hippique, faisant de l'Oustau un lieu de charme et de détente.


Baumanière attire rapidement l'attention des artistes et des personnalités influentes. Des figures comme le graveur et peintre Louis Jou, Marc Chagall, Pablo Picasso, Humphrey Bogart, Clark Gable, Sacha Guitry, Gérard Philipe, Albert Camus et Christian Dior fréquentent l'endroit, contribuant à sa notoriété. En 1959, Jean Cocteau s'installe à Baumanière pour trois mois pendant le tournage du Testament d’Orphée. Des personnalités politiques suivent également, telles que l'Aga Khan III, l'ex-président des États-Unis Harry Truman, René Coty, Winston Churchill, et le Général de Gaulle, ainsi que la reine mère Élisabeth. Frédéric Dard écrit alors : « Baumanière n'est pas une hôtellerie, c'est une récompense ».


En 1961, Raymond Thuilier étend son empire avec la création de La Cabro d'Or, un deuxième hôtel-restaurant à neuf cents mètres de l'Oustau, plus accessible, marquant une préfiguration de la mode des bistrots de grands chefs. En 1969, Raymond Thuilier appelle à ses côtés son petit-fils, Jean-André Charial, né en 1945, l'année même où l'aventure de L'Oustau de Baumanière a commencé. Charial, diplômé de HEC, commence par aider son grand-père dans les tâches de gestion avant de se tourner vers la cuisine, effectuant des stages chez les Frères Troisgros, Paul Bocuse, Paul Haeberlin et Alain Chapel. Ses voyages en Inde et au Japon lui donnent également une passion pour les épices, enrichissant ainsi son répertoire culinaire.


Cependant, les crises économiques des années 1970, provoquées par les chocs pétroliers, et l’évolution des modes de vie affectent profondément la haute gastronomie. Les repas d’affaires et les repas touristiques se font moins nombreux et moins gastronomiques. En 1990, l'Oustau de Baumanière perd sa troisième étoile Michelin après l'avoir gardée pendant 35 ans, marquant le début d'une période de remise en question. Raymond Thuilier, alors âgé de 96 ans, résiste aux changements nécessaires, compliquant la tâche de Jean-André Charial. En 1993, à presque cent ans, Raymond Thuilier décède, laissant Jean-André Charial et son épouse à la tête de l'empire Baumanière.


Confronté à la diminution du pouvoir d'achat et à la perte de la clientèle locale, Jean-André Charial entreprend de renouveler l'offre de Baumanière. Il réaménage L'Oustau et étend l'idée de La Cabro d'Or, créant en 2005 La Place, une table-bistrot à Maussane-les-Alpilles, village voisin des Baux. Il inaugure également La Guigou, un mas provençal à proximité, et Le Manoir, une demeure du XVe siècle avec un jardin à la française. En 2007, il étend son empire en créant Le Prieuré à Villeneuve-lès-Avignon, réaménageant un ancien couvent en hôtel et restaurant. En 2009, il diversifie encore davantage l'offre en créant La Table du Strato, un restaurant gastronomique à Courchevel.


Aujourd'hui, Baumanière emploie 285 personnes et génère un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros. Jean-André Charial compare sa stratégie à celle des grands couturiers, panachant haute couture et prêt-à-porter, afin de répondre à une clientèle variée. Il affirme qu'il y aura toujours un public de connaisseurs pour le luxe gastronomique dans un cadre de rêve, mais pas autant qu'avant. Pour le reste, il a choisi de diversifier l'offre avec Les Maisons de Baumanière, tant dans l'hôtellerie provençale que dans la restauration alentour.


La réputation de Baumanière s'étend même à la littérature, avec Alistair MacLean situant la première partie et l'épilogue de son roman Caravane pour Vaccarès (1970) dans l'Hôtel Baumanière et ses environs.


Baumanière demeure un symbole d'excellence et d'innovation dans le monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, perpétuant l'héritage de Raymond Thuilier et le raffinement de Jean-André Charial. Les défis économiques et les évolutions de la société n'ont fait que renforcer la détermination de cette famille à offrir une expérience unique à ses clients, alliant tradition et modernité dans un cadre exceptionnel.

22 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page