top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Bruxelles annonce la fin imminente du plan "Quoiqu'il en coûte" de l'UE

La Commission européenne prévoit de mettre fin aux largesses budgétaires accordées aux États membres de l'UE pendant la pandémie de Covid-19 et la crise énergétique, exigeant désormais une gestion financière plus prudente de la part des 27.


Le Pacte de stabilité et de croissance, suspendu depuis le début de la pandémie de Covid-19, se profile de nouveau avec la recommandation de réserver les mesures de soutien aux ménages modestes, de réduire les dépenses des États et d'encourager les économies d'énergie. La Commission européenne demande aux 27 de préparer leurs budgets 2024 en visant un retour à moyen terme sous la barre des 3% de déficit, malgré le déficit actuel de 4,6% en moyenne dans l'UE. Bien que la nouvelle formule pour le PSC soit prévue pour la fin du mois, elle ne sera pas prête pour le budget 2024. La Commission européenne prévoit cependant de réformer les anciennes règles du PSC pour la troisième fois depuis sa mise en œuvre en 1997.


La Commission européenne a décidé de prendre en compte certains éléments des orientations de la réforme dans sa surveillance budgétaire dès l'année prochaine, en donnant plus de souplesse aux pays de l'UE pour investir dans la croissance verte et numérique. Les États membres sont encouragés à limiter la croissance des dépenses courantes et les procédures pour déficit excessif devraient être réactivées au printemps 2024 en se basant sur les données budgétaires de cette année.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page