top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Budget historique de 413 milliards d'euros pour la modernisation militaire française

Les armées françaises bénéficieront d'une enveloppe de 413 milliards d'euros dans le cadre de la loi de programmation militaire, en vue d'une transformation majeure.

La France se prépare à débattre d'un projet de loi de programmation militaire historique, qui prévoit une enveloppe de 413 milliards d'euros sur une période de sept ans. Comparé aux 295 milliards de dollars alloués lors du précédent quinquennat, ce budget sans précédent vise à moderniser les forces armées. Une part importante de cette somme sera consacrée à la dissuasion nucléaire, avec le développement de nouveaux vecteurs aériens et la modernisation des forces sous-marines stratégiques, représentant environ 13% du budget total. Face au regain de conflits en Europe et à l'escalade des tensions internationales, la loi de programmation militaire établit un effectif de 275 000 militaires et civils pour les forces armées.


Le volet des équipements représente une part significative du budget, avec environ 268 milliards d'euros dédiés à des éléments tels que les avions, les véhicules blindés et un porte-avion de nouvelle génération. Un effort supplémentaire d'un peu plus de 20 milliards d'euros sera alloué pour renforcer les stocks de munitions et la défense sol-air, en réponse aux faiblesses révélées par la guerre en Ukraine. Toutefois, l'accent sera principalement mis sur les nouveaux champs de conflit, notamment l'espace, le cyberespace, les grands fonds marins et les drones. Le renseignement, qui reçoit une enveloppe de 5 milliards d'euros, occupe une place prépondérante dans cette modernisation.


Alors que la nécessité d'une armée puissante fait consensus au sein de l'Assemblée nationale, les débats à venir se concentreront sur les méthodes à adopter pour y parvenir. Des ajustements sont prévus concernant les délais de livraison du matériel, avec des réductions de 30% pour les blindés et une diminution de l'objectif initial de 185 à 137 pour les avions de chasse Rafale de l'armée de l'Air d'ici 2030.

Comments


bottom of page