top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Côte d'Ivoire: Chantal Nanaba Camara nommée présidente du Conseil constitutionnel.

Chantal Nanaba Camara a été désignée comme la nouvelle présidente du Conseil constitutionnel en Côte d'Ivoire.

Le Conseil constitutionnel en Côte d'Ivoire, un organe composé de sept membres, est chargé de réguler le fonctionnement des pouvoirs publics. Son rôle politique principal consiste à garantir la conformité des scrutins présidentiels et parlementaires. Dans ce contexte, le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé Chantal Nanaba Camara à la présidence du Conseil constitutionnel par décret le mardi 9 mai. Agée de 69 ans, elle jouit du statut de "magistrat hors hiérarchie" et est respectée pour son parcours exemplaire. Elle a été la première femme à présider la Cour de cassation et à diriger le Conseil supérieur de la magistrature. Alassane Ouattara lui a également décerné l'Ordre national de la Côte d'Ivoire.


Cependant, cette nomination est considérée par une partie de l'opposition comme une régularisation, car le mandat de son prédécesseur, Mamadou Koné, qui a prêté serment en tant que président du Conseil constitutionnel le 12 mars 2015, a expiré il y a deux ans. Chantal Camara assumera ses fonctions à partir du 21 juillet, tandis que trois autres conseillers seront également nommés d'ici là. Cette nomination permettra le renouvellement complet du Conseil constitutionnel. En plus de superviser les élections présidentielles de 2025 et de valider les candidatures, le Conseil constitutionnel jouera un rôle essentiel dans la garantie de la conformité et proclamera les résultats définitifs de cette élection. Geoffroy Julien Kouao, politologue, souligne les réalisations de Chantal Camara en tant que magistrate, tout en s'interrogeant sur sa capacité à se détacher et à se concentrer uniquement sur la légalité des décisions au moment venu.

8 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page