top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Campagne électorale à Tananarive : entre animation et perturbation

À l'approche des élections législatives du 29 mai, la capitale malgache vit au rythme d'une campagne électorale marquée par une intense activité politique. Si l'ambiance est animée, elle s'accompagne également d'un chaos notable dans les rues de Tananarive, soulevant des inquiétudes quant au respect des normes civiques et légales.



Embouteillages et nuisances : le quotidien des citadins

Depuis le début officiel de la campagne, les grands axes de la capitale sont devenus le théâtre de carnavals politiques, provoquant d'importants embouteillages. Des trajets habituellement rapides se transforment en parcours du combattant, exacerbant la frustration des usagers. Par exemple, le trajet entre Ankadimbahoaka et Androndra, normalement fluide, a nécessité deux heures de circulation à cause d'un carnaval politique. Cette situation est similaire dans plusieurs autres quartiers, où la présence massive des campagnes entraîne une augmentation significative du bruit et une pollution visuelle due à la prolifération des affiches et bannières électorales.


Pollution sonore et visuelle

Au-delà des embouteillages, la campagne est marquée par un niveau élevé de pollution sonore, les animations politiques se transforment souvent en perturbations pour les rivières. Les programmes des candidats, noyés sous les slogans et la musique forte, peinent à être correctement communiqués aux électeurs. La situation est aggravée par une concurrence intense pour l'espace publicitaire, avec des candidats affichant leurs promotions dans des zones non autorisées, en violation flagrante de la législation en vigueur.


Violation des règles électorales

L'article 104 de la loi organique relative au régime général des élections stipule clairement l'interdiction d'apposer des affiches en dehors des emplacements réservés à cet effet. Cependant, cette règle est souvent ignorée, comme en témoignent les affiches placardées sur des supports interdits, y compris les panneaux des lignes de taxi. Cette pratique soulève des questions sur l'intégrité des candidats qui aspirent à légiférer et gouverner.


Réactions des citoyens et impact social

Malgré les désagréments causés par la campagne, les citoyens assistent à des manifestations grandement animées, où même les artistes se joignent aux politiques pour captiver l'audience. Les distributions de tee-shirts et autres cadeaux sont monnaie courante, offrant une distraction temporaire à une population souvent confrontée aux défis économiques.


La campagne électorale à Tananarive illustre le dynamisme démocratique de Madagascar, mais aussi les défis associés à la gestion de l'espace public et au respect des lois en période électorale. Alors que les citoyens se préparent à voter, la question demeure : les futurs législateurs sauront-ils répondre efficacement aux attentes de respect, d'ordre et de transparence exigées par la population ? Seul le temps, et peut-être le résultat des urnes, apportera une réponse.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page