top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Campagne présidentielle en RDC : Moïse Katumbi promeut la paix à Goma après des décennies de Conflit


L'opposant Moïse Katumbi, entrepreneur et ancien gouverneur de la province du Katanga, s'est lancé dans une campagne présidentielle dans une RDC marquée par des décennies de conflit. Il a récemment choisi Goma, dans le Nord-Kivu, pour son premier meeting, symbolisant ainsi son engagement en faveur de la paix dans cette région habituée aux tensions. Cette ville aux portes de la guerre est devenue le théâtre de sa première campagne, où il a critiqué le bilan du président sortant Félix Tshisekedi.


Symbolisme et stratégie de campagne

La mise en scène précède chacun des discours de Moïse Katumbi. À Goma, cette procession revêtait une symbolique particulière, soulignant son désir de restaurer la paix dans une région longtemps éprouvée par les conflits armés. L'homme d'affaires a défilé pendant une heure depuis l'aéroport de Goma jusqu'au stade Afya, offrant ainsi une démonstration de proximité avec les électeurs, crucial dans un pays aussi vaste que la RDC où les candidats doivent recourir à des jets privés pour leurs déplacements.


L'utilisation du symbolisme footballistique

Moïse Katumbi capitalise également sur son association avec le Tout Puissant Mazembe, le célèbre club de football de Lubumbashi, qu'il préside. En utilisant des métaphores footballistiques, comme lorsqu'il évoque le VAR (assistance vidéo à l'arbitrage), il pointe du doigt le bilan de Félix Tshisekedi et de son gouvernement. Cette analogie vise à montrer les supposés échecs du président sortant, accompagné par d'anciens responsables politiques tels que l'ex-Premier ministre Matata Ponyo Mapon, le député Franck Diongo et l'entrepreneur Seth Kikuni, tous ralliés à sa candidature.


Mécontentement et attentes à Goma et au Nord-Kivu

À Goma, mais aussi dans tout le Nord-Kivu, les motifs de mécontentement envers le gouvernement actuel sont variés. Cette région a été le théâtre de multiples turbulences, alimentant les attentes des habitants vis-à-vis des candidats présidentiels. Moïse Katumbi tente de s'implanter comme une alternative, exploitant les frustrations locales pour rallier les électeurs à sa cause.


La campagne de Moïse Katumbi en RDC est teintée d'une volonté manifeste de restaurer la paix dans une région souvent touchée par les conflits, utilisant habilement la symbolique du football pour appuyer son discours politique et s'attirer les faveurs d'une population en quête de stabilité.

bottom of page