top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Campus divisé: UC Berkeley et le conflit Israélo-Palestinien


Le campus de l'université de Californie à Berkeley, connu pour son histoire militante, s'embrase à nouveau dans un débat ardent où étudiants et professeurs prennent position sur le conflit israélo-palestinien.

Entre soutien et solidarité Un rassemblement a été tenu en soutien à Israël sur le campus, marqué par la présence d’Offir Gutelzon, un entrepreneur israélien de la Silicon Valley, pivotant son action de la défense de la démocratie israélienne à celle du soutien aux réservistes et otages détenus par le Hamas.

Un mur de portraits, un mur d’émotion Les étudiants affichent des photos d'otages, un acte qui touche profondément Eyal K., étudiant israélien en mathématiques, à la recherche de fraternité dans ce climat de tension. Pour lui, la solidarité s'étend aux Palestiniens qu'il considère comme « prisonniers du Hamas ».

Des manifestations sous tension La manifestation organisée par les associations juives sur le campus est la deuxième depuis le début du conflit. Les incidents avec les étudiants propalestiniens, majoritaires sur le campus, ont poussé les groupes à maintenir leurs distances.

Le résumé de la situation UC Berkeley est devenu un épicentre des débats sur le conflit israélo-palestinien.

Des manifestations en soutien à Israël contrastent avec la majorité propalestinienne du campus.

Les tensions entre les deux camps reflètent la complexité du conflit global.


Un appel au dialogue Alors que le campus de UC Berkeley devient un microcosme de la division mondiale sur la question israélo-palestinienne, la nécessité d'un dialogue respectueux et éclairé est plus cruciale que jamais. La coexistence des diverses opinions sur un campus universitaire est un test pour la société dans son ensemble sur la gestion de la divergence et la recherche de l'entente.


bottom of page