top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Candidats à la présidentielle : Un mois et demi pour trouver 200 millions Ar

Les anciens billets de 10 000 ariary ou TIM ne sont plus acceptés pour le paiement du cautionnement.

Le compte à rebours a commencé pour les prétendants à la magistrature suprême qui sont confrontés à une course contre la montre avant le sprint final.


Le compte à rebours a commencé pour les prétendants à la présidence, qui doivent se hâter de rassembler la somme de 200 millions Ar pour le cautionnement, car les anciens billets de 10 000 ariary ne sont plus valables. Le dépôt des candidatures débutera le 23 août 2023 à la Haute Cour Constitutionnelle, mais le numéro sur le bulletin unique sera déterminé par un tirage au sort. Ainsi, le premier candidat à déposer son dossier ne sera pas automatiquement le numéro un sur le bulletin. Les numéros seront attribués uniquement aux candidats retenus dans la liste définitive établie par la HCC, après avoir rempli les conditions d'éligibilité et fourni toutes les pièces requises, dont une déclaration sur l'honneur concernant le paiement de tous les impôts et taxes exigibles, la composition de leurs biens et revenus, ainsi que leur nationalité malgache et leur résidence depuis au moins six mois avant la date limite de dépôt fixée au 6 septembre 2023.


Certaines expériences du passé rappellent l'importance de bien préparer son dossier. En 2006, la candidature de Pierrot Rajaonarivelo avait été invalidée, car la légalisation de sa signature n'avait pas été effectuée par l'autorité territorialement compétente, suscitant des controverses. Cette fois-ci, les candidats doivent veiller à ce que leur dossier soit complet et conforme aux exigences légales, pour éviter toute exclusion. La course contre la montre est lancée, car ils ont seulement un mois et demi pour réunir les 200 millions Ar nécessaires pour le cautionnement. En cas d'échec au premier tour avec moins de 10% des suffrages exprimés, le cautionnement ne sera pas remboursé, ce qui rend l'enjeu encore plus capital pour les aspirants à la présidence.


Le futur président candidat devra également jongler avec les délais pour inaugurer des projets, comme la route nationale reliant Moramanga à Ambatondrazaka, avant le début officiel de la campagne électorale le 10 octobre 2023. Une période cruciale pour les candidats, où la quittance de paiement du cautionnement, signée par le responsable de la Caisse des Dépôts et Consignations, sera l'un des documents importants à fournir. Les candidats ont donc un mois et demi pour se préparer minutieusement, car la date limite de dépôt est fixée au 6 septembre 2023, et ils doivent être certains que leur dossier est complet pour éviter toute complication de dernière minute. La présidence de la République est à portée de main, mais le temps presse pour ceux qui ambitionnent d'y parvenir.

bottom of page