top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Candidats Firaisankina : exhortent la HCC à ne pas céder aux pressions

Les candidats du Firaisankina lancent un appel pressant à la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) pour qu'elle résiste aux pressions dans le cadre des résultats des élections législatives du 29 mai.



À l’approche de la proclamation des résultats officiels des législatives par la HCC, les principaux candidats de la plateforme d'opposition Firaisankina ont exprimé leurs inquiétudes concernant des irrégularités électorales majeures.


Élections truffées de fraudes

Les candidats de la plateforme Firaisankina ont dénoncé publiquement les fraudes électorales et les manœuvres trompeuses qu'ils estiment avoir été orchestrées par les candidats de l’administration. Lors d'une conférence de presse tenue à l'Hôtel Panorama à Andrainarivo, au moins 30 des 60 candidats de Firaisankina ont exprimé leur mécontentement face aux irrégularités constatées. Hanitra Razafimanantsoa, une voix éminente de Firaisankina, a souligné que malgré les positions favorables dans certains districts selon les résultats provisoires de la CENI, ces élections ont été marquées par des fraudes sans précédent. Elle a exhorté la HCC à maintenir son intégrité et à ne pas céder aux pressions extérieures.


Inédit : accusations de fraudes

Dans une situation inédite, les candidats du Firaisankina ont été accusés de fraudes électorales par leurs opposants, y compris ceux du pouvoir. Cependant, les candidats de Firaisankina ont vigoureusement défendu leur position en affirmant qu'ils n'ont pas l'autorité de nommer les membres des bureaux de vote ni les délégués de districts, fonctions réservées à l'État. Ils ont mis en lumière l'utilisation des ressources et des agents de l'État par les candidats du pouvoir pour influencer les résultats du scrutin. Les candidats de Firaisankina ont également appelé la communauté internationale à surveiller de près la situation pour garantir l'intégrité des élections.


Mise en place des comités de protection des choix des électeurs

Les candidats de l'opposition ont clarifié la mise en place des comités pour la protection du choix des électeurs, connus sous le nom de KMSB, dans tous les districts. Ils ont expliqué que l'objectif de ces comités est de garantir le respect des résultats des urnes et non de fomenter des troubles, contrairement aux accusations portées par le président Andry Rajoelina. Me Hanitra Razafimanantsoa a répondu indirectement aux déclarations du président en réaffirmant que les KMSB sont là pour protéger la volonté des électeurs et non pour créer des tensions.


Appel à la résistance de la HCC

Les candidats du Firaisankina ont insisté sur la nécessité pour la HCC de résister aux pressions politiques et de rendre un verdict impartial sur les résultats électoraux. Ils ont exprimé leurs préoccupations concernant les tentatives de manipulation et les pressions exercées sur les juges constitutionnels. En exhortant la HCC à faire preuve de résilience, les candidats de Firaisankina espèrent assurer un processus électoral juste et transparent.


Un climat politique tendu

En conclusion, les candidats du Firaisankina sont déterminés à garantir l'intégrité des élections législatives malgré les défis posés par les irrégularités et les fraudes alléguées. Leur appel à la HCC pour qu'elle ne cède pas aux pressions souligne l'importance de la transparence et de la justice dans le processus électoral. Alors que le pays attend la proclamation des résultats officiels, le climat politique reste tendu et les regards sont tournés vers la HCC pour qu'elle joue son rôle avec impartialité.

5 vues

Kommentare


bottom of page