top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Candidature de Hery Rajaonarimampianina à la Présidence de l'Union Africaine : une route semée d'embûches



L'ancien président malgache, Hery Rajaonarimampianina, fait face à des obstacles dans sa quête pour devenir le prochain président de la Commission de l'Union Africaine. Malgré une campagne active sur le continent, le soutien crucial des autres chefs d'État africains, notamment celui de son successeur Andry Rajoelina, reste incertain.


Hery Rajaonarimampianina, qui a dirigé Madagascar de 2014 à 2018, cherche à retrouver une influence significative sur la scène africaine. Son équipe travaille assidûment pour sécuriser les appuis nécessaires à l'échelle continentale, essentiels pour réussir dans cette course prestigieuse. Toutefois, un média numérique africain a récemment suggéré que le soutien de Andry Rajoelina pourrait ne pas être acquis. Cette situation pourrait sérieusement compromettre ses chances, d'autant plus qu'un rival djiboutien semble également courir pour le même poste avec des perspectives de soutien de la part de Madagascar.


La perte potentielle de cette élection, prévue pour le début de l'année prochaine, ne représenterait pas seulement un revers personnel pour Rajaonarimampianina mais également une occasion manquée pour Madagascar de renforcer sa présence dans les organisations internationales. La candidature de l'ancien président est perçue comme une chance pour Madagascar de jouer un rôle plus actif et influent au sein de l'Union Africaine.


Les enjeux sont importants non seulement pour l'ancien président mais aussi pour le pays tout entier. La possibilité de diriger la Commission de l'Union Africaine pourrait offrir à Madagascar une plateforme pour adresser et influencer des enjeux pan-africains majeurs, de la sécurité à la croissance économique et au développement durable.


Pour le moment, les tractations et les manœuvres politiques vont bon train, tandis que les observateurs et les acteurs politiques locaux suivent de près l'évolution de cette candidature qui pourrait redéfinir le rôle de Madagascar sur l'échiquier politique africain. La question demeure ouverte quant à savoir si Hery Rajaonarimampianina parviendra à consolider les appuis nécessaires pour avancer dans cette compétition, dans un contexte où les alliances et le soutien peuvent changer rapidement.

43 vues0 commentaire

header.all-comments

ratings-display.rating-aria-label
header.no-ratings-yet

comment-box.add-a-rating
bottom of page