top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Changement de cap à la CDU : la fin de l'ère Merkel en Allemagne


La scission entre l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et Angela Merkel est désormais officialisée. Le parti qu'elle a présidé de 2000 à 2018 a révélé, lundi 11 décembre, les grandes lignes de son nouveau "programme fondamental", intitulé "Vivre en liberté", établissant clairement la CDU à droite et marquant une rupture significative avec la politique centriste qu'elle avait incarnée.


Réorientation politique : l'immigration en question

Un des points de rupture majeurs concerne l'immigration. En adoptant la proposition d'externaliser les procédures d'asile vers des pays tiers, la CDU s'aligne sur des idées défendues par les conservateurs les plus stricts tels que le Britannique Rishi Sunak ou l'Italienne Giorgia Meloni. Ce changement est frappant, surtout après la décision de Merkel il y a huit ans d'accueillir des centaines de milliers de réfugiés syriens, faisant de l'Allemagne le pays le plus ouvert d'Europe aux demandeurs d'asile. Désormais, la CDU préconise une politique migratoire fortement restrictive, se rapprochant des positions des partis de droite les plus rigides. Le parti demande également un "plafonnement" du nombre de migrants accueillis annuellement en Europe et en Allemagne, une proposition longtemps combattue par Merkel et l'aile centriste du parti.


Réaffirmation d'une identité conservatrice

La CDU manifeste clairement son intention de se tourner vers un profil conservateur affirmé en célébrant la Leitkultur (la "culture de référence"). La première page de son programme souligne : "Tous ceux qui veulent vivre ici doivent reconnaître sans réserve notre culture de référence". Cette notion, popularisée en 2000 par Friedrich Merz, président du groupe CDU au Bundestag à l'époque, était une opposition au multiculturalisme, engendrant à l'époque des débats intenses en Allemagne. Sa réintroduction actuelle est hautement symbolique, montrant que pour Merz, actuel président de la CDU depuis janvier 2022, l'ère Merkel est révolue. Il a toujours critiqué la politique centriste de l'ex-chancelière, et cette réaffirmation de la Leitkultur est un moyen de le souligner.


Conséquences et impacts

Cette évolution majeure de la CDU soulève des questions sur la direction politique future de l'Allemagne. La fin de l'ère Merkel représente un changement significatif dans l'orientation idéologique du parti, affectant potentiellement la dynamique politique de l'ensemble du pays. Les prochains temps détermineront si cette transformation marquera une nouvelle ère de politique conservatrice en Allemagne ou si elle suscitera une réaction et des ajustements dans le paysage politique allemand.


bottom of page