top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Christine Razanamahasoa: au cœur de la médiation parlementaire à Madagascar


Dans l'arène politique malgache, une figure émerge avec détermination: Christine Razanamahasoa, la présidente de l'Assemblée nationale, a récemment annoncé son intention de s'engager activement dans la médiation des tensions pré-électorales. Ce rôle de médiatrice s’inscrit dans la continuité de l’action du Conseil œcuménique des Églises chrétiennes de Madagascar, mais avec une implication directe de l'institution parlementaire.

Dialogue à Tsimbazaza: une rencontre cruciale Avec les élections approchant à grands pas, le Collectif des candidats, déterminé à purifier le processus électoral de ses irrégularités, a rencontré Christine Razanamahasoa dans l'enceinte de l'Assemblée à Tsimbazaza pour une session à huis-clos. Parmi les présents, des figures notables telles que Hery Rajaonarimampianina et Roland Ratsiraka ont souligné l'importance de cette entrevue qui a ouvert les portes à une "médiation parlementaire" potentiellement décisive.

Une médiation parlementaire en préparation Bien que les détails de cette concertation restent confidentiels, il est clair que le Collectif des candidats place sa confiance dans l'Assemblée nationale, la considérant comme une institution de légitimité incontestable. Cette réputation est reconnue tant au niveau national qu'international, en dépit de la non-reconnaissance du président par intérim par la communauté internationale.

Un pas vers l’apaisement politique Christine Razanamahasoa s’est montrée rassurante et confiante dans son initiative de médiation, préconisant la vérité et la transparence comme piliers de la démocratie. Elle avait déjà exprimé, lors de l'ouverture de la session parlementaire, son intention de créer un "espace de dialogue" pour prévenir une crise post-électorale, démontrant sa volonté d'agir en faveur de la stabilité politique.

Défis et controverses Néanmoins, cette initiative n'est pas sans provoquer des remous au sein de la classe politique. Des menaces de destitution émanant du groupe parlementaire Isika rehetra miaraka amin'i Andry Rajoelina (IRD), auquel elle appartenait, ont été entendues, signe d’un conflit interne grandissant. Face à cette adversité, Christine Razanamahasoa reste intrépide, affirmant sans crainte sa position et sa détermination à poursuivre son mandat.

Une figure de concorde Le rôle de Christine Razanamahasoa dans le paysage politique actuel de Madagascar s'annonce crucial. Son action en tant que médiatrice et sa détermination à maintenir l'intégrité de l'Assemblée nationale comme "palais de la démocratie" pourraient s'avérer déterminants dans l'issue de cette période électorale tendue. Son engagement souligne l'importance de la médiation parlementaire comme instrument de conciliation et de préservation de la démocratie dans une période de transition politique critique.


3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page