top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Clarification procédurale : la CENI et la confrontation des PV post-électorale


Dans le sillage de l'élection présidentielle malgache, un éclairage s'impose sur le processus de vérification des résultats électoraux. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) se retrouve sous les projecteurs, fournissant des explications détaillées sur la confrontation des procès-verbaux (PV), une étape clé dans la validation du scrutin.


Demande de vérification

La demande de confrontation des PV émanant du candidat numéro 13, par l'intermédiaire de son représentant, a mis en relief l'ampleur de la tâche, avec plus de 27 000 bureaux de vote concernés. Cet exercice de transparence répond à la législation électorale en vigueur, et la CENI s'est appliquée à clarifier sa position et son rôle dans ce processus.


Cadre légal

La loi organique de 2018 définit clairement les modalités de confrontation des PV, offrant un cadre juridique qui permet cette procédure soit au niveau de la CENI, de ses démembrements, soit auprès de la juridiction compétente. Dans ce cadre, le candidat a fourni trois PV pour examen, juste avant l'annonce des résultats provisoires.


Contraintes et responsabilités

La CENI a souligné les défis logistiques de la confrontation des PV dans l'ensemble des bureaux de vote, tout en mettant en avant la disponibilité des résultats sur son site web. Avec des délais serrés avant la publication des résultats officiels, la CENI rappelle également qu'elle n'a pas le pouvoir de modifier les PV, ce qui accentue l'importance de la rigueur et de l'exactitude des informations enregistrées à la source.


Dialogue et transparence

La commission a mis en avant ses efforts pour maintenir un dialogue ouvert avec les différentes parties prenantes, mentionnant les nombreuses réunions tenues et les audits réalisés, en plus de la refonte de la liste électorale. Cette démarche vise à renforcer la transparence et la confiance dans le processus électoral.


L'intervention de la CENI sur la confrontation des PV révèle la complexité du processus électoral et la nécessité de préserver l'intégrité du vote. Alors que les résultats officiels sont imminents, la CENI se positionne en gardienne des procédures, tout en naviguant dans un environnement contraint par le temps et les attentes élevées de toutes les parties concernées. La gestion de cette phase critique est déterminante pour la légitimité de l'élection et la confiance des citoyens dans le système électoral.

bottom of page