top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Colère des malades face au recul sur la prise en charge de l'activité physique adaptée


La décision du gouvernement de retirer l'amendement concernant la prise en charge financière de l'activité physique adaptée (APA) pour les patients atteints de diabète et de cancer, initialement prévue dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, suscite la colère des malades et des spécialistes du sport santé. Le retrait de cet amendement, annoncé après des semaines de flou, soulève des inquiétudes quant à l'impact sur la santé des millions de Français concernés.


Le contexte du "sport sur ordonnance"

Attendue depuis des années, la prise en charge financière de l'APA, également connue sous le nom de "sport sur ordonnance", devait faire un pas en avant, notamment pour les patients atteints de cancers et de diabète, concernant environ 7 millions de Français. Malheureusement, malgré les espoirs soulevés par une proposition de l'Assurance-maladie, le gouvernement a déposé puis retiré un amendement sur le sujet, provoquant une vive réaction de la part des spécialistes et des patients.


Le retrait de l'amendement et la colère des concernés

Le gouvernement a retiré l'amendement avant la discussion à l'Assemblée nationale, créant un sentiment de désarroi parmi les spécialistes du sport santé et les associations de malades. Le Collectif interassociatif cardio-métabo-vasculaire a dénoncé cette décision comme un sacrifice de l'APA sur l'autel de Bercy, soulignant que des raisons strictement budgétaires et l'absence d'accord avec les assureurs complémentaires en étaient les motifs.


Les réactions du collectif et des patients

Dans un communiqué daté du 9 novembre, le Collectif interassociatif cardio-métabo-vasculaire, avec le soutien de la Fédération française des diabétiques, l'Alliance du cœur et le Collectif national des associations d'obèses, a exprimé sa stupéfaction face à la décision gouvernementale. Ils ont souligné que cette mesure aurait eu un impact positif sur la santé de millions de personnes et ont critiqué le retrait de l'amendement pour des raisons budgétaires.


Le retrait de l'amendement sur la prise en charge financière de l'APA pour les patients atteints de diabète et de cancer soulève des questions sur les priorités budgétaires du gouvernement et suscite l'indignation parmi les spécialistes et les patients. Alors que le projet de loi a été adopté sans vote après le recours au 49.3, la colère persiste, mettant en lumière l'importance de la santé et du bien-être dans les décisions budgétaires.

18 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page