top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Combat international contre le trafic d'espèces : arrestations et enquêtes en Thaïlande et à Madagascar

Un pas de géant dans la lutte contre le trafic de faune : découvrez comment Madagascar et la Thaïlande unissent leurs forces pour protéger lémuriens et tortues menacés.



Le trafic illicite de lémuriens et de tortues a conduit à l'arrestation de plusieurs personnes en Thaïlande et à Madagascar, marquant une avancée significative dans la lutte contre le commerce illégal d'espèces protégées. Le ministre malgache de l'Environnement et du Développement durable, Max Andonirina Fontaine, et le Directeur Général des Douanes, Ernest Lainkana Zafivanona, ont récemment tenu une conférence de presse pour discuter des progrès réalisés et des défis persistants dans cette affaire.


Arrestations et coopération internationale

Les autorités ont confirmé l'arrestation de six personnes en Thaïlande et de quatre à Madagascar, suite à des enquêtes sur l'exportation illicite de 48 lémuriens et 1 076 tortues. Ces arrestations sont le résultat d'une collaboration entre les forces de l'ordre des deux pays, qui bénéficient du cadre de la Convention Internationale des Espèces Sauvages (CITES) pour renforcer leurs actions contre le trafic d'espèces.


Défis de surveillance et mesures renforcées

Le Directeur Général des Douanes malgaches a souligné la complexité de surveiller les 5 000 km de côtes malgaches, souvent utilisées par les trafiquants pour leurs opérations illicites. Pour combattre efficacement ce fléau, des patrouilles ont été intensifiées et des technologies avancées, comme de nouveaux scanners et un système de Bordereau de Suivi des Navires (BSN), ont été mises en place pour suivre les activités maritimes suspectes.


L'importance de la vigilance citoyenne

La douane encourage également la participation active des citoyens dans la surveillance et la détection du trafic d'espèces. Un numéro vert, le 955, a été mis en place pour permettre aux citoyens de signaler toute activité suspecte, soulignant le rôle crucial que peut jouer la communauté dans la préservation de la biodiversité.


Perspectives et appels à l'action

La conférence de presse a servi à rappeler l'importance de la tolérance zéro envers le trafic d'espèces. Les autorités ont exprimé leur détermination à poursuivre les enquêtes et à rapatrier les animaux à Madagascar. Ils ont également appelé à une coopération internationale plus étroite et à un renforcement des investissements dans les infrastructures de surveillance pour prévenir de futurs incidents.


Les efforts concertés de la Thaïlande et de Madagascar dans la lutte contre le trafic d'espèces protégées illustrent l'importance de la collaboration internationale et de l'engagement local pour combattre ce fléau mondial. Avec des mesures renforcées et une vigilance accrue, les autorités espèrent non seulement protéger les espèces menacées mais aussi envoyer un message clair aux trafiquants sur les conséquences de leurs actes illégaux.

17 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page