top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Conférence de l'ONU pour prévenir la crise de l'eau douce à venir

La conférence spéciale sur l'eau à New York s'ouvre aujourd'hui alors que l'ONU prévient que le changement climatique et la pollution engendreront une crise de l'eau douce et créeront des tensions, avec 2,3 milliards de personnes vivant déjà dans des pays en situation de stress hydrique.



La première réunion mondiale sur l'eau depuis 46 ans se tient à New York pour deux jours, avec plus de 6 500 participants attendus pour plus de 500 événements. Les Nations unies ont averti que le monde devait se préparer à une "crise de l'eau douce" en raison du réchauffement climatique et de la pollution, avec 2,3 milliards de personnes vivant déjà dans des pays en situation de stress hydrique et deux milliards sans accès à l'eau potable. L'ONU appelle les pays à s'engager sur plusieurs fronts, notamment l'assainissement, la résilience aux inondations et aux sécheresses, le développement durable et les budgets de recherche. Les ONG environnementales demandent également aux pays de faire des investissements dans des écosystèmes d'eau douce et prônent une nouvelle gestion de l'eau adaptée au changement climatique. Le coût de la sécurisation de l'eau pour nos sociétés d'ici 2030 représenterait juste un peu plus de 1% du PIB mondial, avec un retour sur investissement important en termes de croissance et d'amélioration de la vie des communautés pauvres.


L'ONU pousse à une plus grande coopération transfrontalière pour limiter les tensions liées aux pénuries d'eau en utilisant la Convention de l'eau de 1992, qui permet aux pays de poser des principes de mise en commun des ressources ou d'infrastructures comme des barrages. 90% des ressources en eau en Afrique sont transfrontalières, d'où l'intérêt des pays africains pour cette convention. Le Nigeria doit annoncer son adhésion, suivi par la Gambie, la Côte d'Ivoire et la Namibie. Les pays africains ont déjà mis en place des mécanismes de gestion des fleuves partagés, mais ce traité encadre également les eaux souterraines, qui jusqu'à présent n'étaient pas régulées.

2 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page