top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Coopération Madagascar-Japon : le biogaz pour une vision durable et la protection de l'environnement



La collaboration entre Madagascar et le Japon prend une tournure écologique avec la mise en place d’initiatives visant à promouvoir la production de biogaz. Ces efforts conjoints ne visent pas seulement à répondre aux besoins énergétiques du pays, mais également à protéger l’environnement et à améliorer le niveau de vie des habitants.


Initiatives en matière de biogaz : une avancée significative

L'ONG Madagasikara MIRAI, en partenariat avec le ministère malgache de l’Agriculture et de l’Elevage, est au cœur de cette transition énergétique. En quelques années seulement, l'ONG a réussi à installer sept digesteurs de biogaz à travers le pays. Ces installations s'étendent sur les régions d'Analamanga, d'Itasy et de Vakinankaratra. La présidente du Conseil d’administration de Madagasikara MIRAI, Asakawa Lucienne, a mis en évidence l’objectif principal de ces efforts : la préservation de l'environnement malgache, gravement menacé par la déforestation. Elle a également souligné l’importance du renforcement de la coopération entre Madagascar et le Japon.


L’exploitation des ressources : un potentiel indéniable

Madagascar possède une riche population de zébus, ce qui présente un potentiel énorme pour la production de biogaz. Les digesteurs de biogaz transforment la bouse de zébu en énergie, une solution durable et renouvelable. Les six premières installations étaient des structures souterraines à dôme fixe, tandis que la dernière, située à Ambatorahinirina, est un modèle hors sol, adapté aux conditions pédologiques spécifiques de la région.


Des avantages multiples pour les communautés locales

Les bénéficiaires, comme Mahefa Harrison Andrianantenainarivelo, attestent des avantages tangibles de ces digesteurs. L'utilisation du biogaz a réduit la dépendance aux combustibles traditionnels tels que le charbon et le bois, offrant une source d'énergie propre pour la cuisson. De plus, l’électricité produite améliore la qualité de vie au quotidien. La bouse de zébu fermentée qui reste peut également être utilisée comme compost ou pesticide naturel, offrant des solutions agricoles durables aux communautés.


Soutien international et perspectives d’avenir

Les efforts déployés pour développer le biogaz à Madagascar ont bénéficié du soutien financier de donateurs japonais via le crowdfunding et de l’expertise technique d’ARAFA, soulignant l'importance de la coopération internationale dans la réalisation de projets d'envergure. Cette coopération nippo-malgache constitue un modèle pour d'autres initiatives visant à répondre aux besoins énergétiques tout en préservant l'environnement.


La mise en place des digesteurs de biogaz démontre la potentialité de la coopération internationale dans le domaine de l'énergie renouvelable. Grâce à cette collaboration entre Madagascar et le Japon, le biogaz se pose comme une solution durable pour préserver l’environnement et améliorer la vie quotidienne des Malgaches.

23 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page