top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Corée du Nord : Kim Jong-un s'attaque à la crise agricole, Séoul craint une famine imminente.

En 2022, le Programme alimentaire mondial avait estimé que 40 % de la population nord-coréenne était mal nourrie, mais il est difficile d’établir un diagnostic clair de la situation alimentaire.


Kim Jong-Un réagit face aux problèmes agricoles urgents en Corée du Nord. Le dirigeant a ouvert une réunion du parti, dimanche 26 février, pour apporter des solutions à la crise alimentaire que traverse le pays. Cette nouvelle survient alors que les autorités sud-coréennes évoquent une possible famine de masse. Bien que difficile à confirmer, l'attention du régime sur les questions alimentaires suggère que la Corée du Nord traverse une phase difficile.


La sécurité alimentaire des 25 millions de Nord-Coréens est au cœur de nombreuses spéculations depuis que les importations ont radicalement chuté au cours des trois années d'isolement du pays. Selon Peter Ward, chercheur à l'université Kookmin et spécialiste de l'économie nord-coréenne, la production agricole est affectée par un manque d'engrais et de pesticides importés, tandis que le marché agricole souffre de l'absence d'importations alimentaires. Les travailleurs voient leur revenu chuter à cause des problèmes économiques liés à la fermeture des frontières de la Corée du Nord.


Pour résoudre la crise alimentaire, Kim Jong-un préconise une application plus systématique des consignes d'État par les agriculteurs. Cependant, en Corée du Nord, il existe également une agriculture informelle qui existe en dehors de l'État. Malgré les interdictions, les gens cultivent sur les flancs de montagne ou dans leur jardin. L’État a décidé de mettre en place des interdictions, mais pas forcément de les appliquer.

Comments


bottom of page