top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Coupure de courant en Équateur : chaos et désordre dans tout le pays

En début d'après-midi du 19 juin, l'Équateur a été confronté à une coupure de courant nationale, provoquant des scènes de désordre dans tout le pays. Cette panne a mis en évidence les graves lacunes du système électrique national, déjà fragilisé par un manque d'investissement et des crises énergétiques récurrentes.



À 15h17 (heure locale), une défaillance de la ligne de transmission Milagro Zhoray a provoqué une coupure de courant à l'échelle nationale. Le ministre de l'Énergie, Roberto Luque, a expliqué sur le réseau social X que cette panne, qui a plongé le pays dans le noir pendant plusieurs heures, était due à des années de sous-investissement dans les infrastructures électriques. Trois heures plus tard, 95 % du courant était rétabli, mais le chaos s'était déjà répandu dans les grandes villes comme Quito et Guayaquil.


Quito : évacuations et chaos routier

Dans la capitale Quito, la coupure a causé d'importants désordres. Le maire, Pabel Muñoz, a décrit une ville paralysée, où même le métro, normalement autonome, a été affecté. Des milliers de passagers ont dû être évacués, souvent directement sur les voies, mais heureusement dans le calme. Les agents municipaux ont été déployés d'urgence pour gérer les carrefours routiers, alors que les feux de signalisation étaient hors service, provoquant un chaos routier. L'Internet et le réseau téléphonique ont également été perturbés, aggravant encore la situation.


Guayaquil et Cuenca touchées

Guayaquil, la grande ville portuaire sur la côte Pacifique, a également subi de lourdes conséquences. Les habitants se sont retrouvés coincés dans les ascenseurs et la circulation a été fortement perturbée. L'entreprise de gestion de l'eau potable a conseillé aux résidents de faire des réserves d'eau en attendant le retour à la normale. De même, le tramway de Cuenca, dans le sud du pays, a cessé de fonctionner, ajoutant aux difficultés de mobilité des habitants.


Une crise énergétique révélée

Cette panne n'est pas un incident isolé, mais le reflet d'une crise énergétique plus large. En avril, l'Équateur avait déjà subi des coupures de courant programmées allant jusqu'à treize heures, en raison d'une sécheresse prolongée et de réservoirs hydroélectriques à leur minimum. Ces coupures avaient cessé avec le retour des pluies en mai, mais les infrastructures vétustes demeurent un problème majeur.


Un avenir incertain sans investissements

Roberto Luque a souligné que le manque d'investissement dans les systèmes de production, de transmission et de distribution d'électricité est à l'origine de cette situation critique. Sans une action rapide et des investissements significatifs, l'Équateur risque de faire face à d'autres pannes similaires à l'avenir. La priorité doit être donnée à la modernisation des infrastructures électriques pour éviter de nouvelles crises et garantir une fourniture stable et fiable d'électricité aux citoyens.


La coupure de courant du 19 juin a mis en lumière les vulnérabilités du système énergétique équatorien. Pour éviter de nouvelles catastrophes et améliorer la résilience de son réseau électrique, l'Équateur doit impérativement investir dans ses infrastructures. La situation actuelle est un rappel brutal de l'importance de la maintenance et du développement continus des systèmes critiques pour le bien-être de la population et la stabilité du pays.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page