top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Coupures d’eau récurrentes à Antananarivo : un budget de 7 000 à 10 000 Ar par jour pour la corvée d’eau

Les coupures d'eau à Antananarivo poussent de nombreux ménages à dépenser jusqu'à 10 000 Ar par jour pour obtenir de l'eau potable, accentuant une situation déjà difficile.



Les coupures d'eau fréquentes dans les quartiers d'Antananarivo forcent les habitants à trouver des alternatives coûteuses pour accéder à l'eau potable. La corvée d'eau, confiée à des livreurs, devient une charge financière significative pour de nombreux ménages.


Le recours aux livreurs d’eau

Les habitants d'Antananarivo doivent souvent se tourner vers des livreurs d’eau pour obtenir de l’eau potable. Ces livreurs utilisent les célèbres bidons jaunes de 20 litres pour livrer de l’eau directement à domicile. Le coût de cette livraison est de 1 000 Ar par bidon, ce qui peut rapidement augmenter les dépenses quotidiennes en eau.


Les besoins en eau des ménages

Pour un ménage moyen de cinq personnes, comprenant des nourrissons ou des jeunes enfants, les besoins en eau sont importants. En plus de l'eau nécessaire pour la cuisine et les toilettes, les besoins en eau pour les lessives sont considérables. Un ménage de cette taille peut nécessiter de sept à dix bidons par jour, surtout si les lessives doivent être faites au moins trois fois par semaine. Cela représente une dépense quotidienne allant de 7 000 à 10 000 Ar.


L'augmentation de la demande

La crise de l'eau a conduit à une augmentation significative de la demande pour les livreurs d'eau. Ceux-ci, initialement au service des gargotiers informels et des ménages non raccordés au réseau de la Jirama, ont vu leur clientèle doubler depuis le début des pénuries. Les livreurs passent des heures à faire la queue aux bornes fontaines publiques, remplissant des dizaines de bidons pour les livrer ensuite à leurs clients. Ces professionnels de la corvée d’eau justifient leur tarif par la pénibilité et le temps consacré à ce travail.


Le quotidien des livreurs d’eau

Les livreurs d’eau effectuent plusieurs tournées par jour, desservant une vingtaine de clients. Leur travail commence souvent à l'aube et peut se prolonger pendant plusieurs jours consécutifs. La tâche est non seulement physique mais demande aussi une gestion logistique importante pour satisfaire la demande croissante.


Les contraintes des ménages

Pour de nombreux ménages, recourir aux services des livreurs d’eau est devenu une nécessité. Les coupures fréquentes rendent impossible l'accès régulier à l'eau, obligeant les familles à dépendre de ces services. Bien que coûteux, cette solution reste la seule viable pour beaucoup, car la possibilité de faire eux-mêmes la corvée d’eau est souvent limitée par des contraintes de temps et d'emploi.


Les coupures d'eau récurrentes à Antananarivo ont rendu la vie quotidienne des habitants encore plus difficile. Le recours aux livreurs d’eau, bien que nécessaire, représente une charge financière significative pour les ménages. Cette situation met en lumière l'urgente nécessité de trouver des solutions durables pour améliorer l'accès à l'eau potable dans la capitale malgache.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page