top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Couvre-feu pour les mineurs : Gérald Darmanin approuve les initiatives des maires



Suite à l'instauration d'un couvre-feu pour les mineurs à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, plusieurs maires ont exprimé leur intention de mettre en place des mesures similaires dans leurs municipalités. Cette initiative, destinée à lutter contre la délinquance juvénile, suscite des réactions contrastées mais a reçu le soutien du ministre, qui encourage les autres municipalités à adopter des dispositifs similaires.


Des réactions politiques diverses : droite et extrême droite en faveur du couvre-feu

La décision de Gérald Darmanin d'instaurer un couvre-feu pour les mineurs à Pointe-à-Pitre a été suivie par l'annonce de plusieurs maires, principalement de droite et d'extrême droite, exprimant leur volonté d'imiter cette mesure dans leurs propres villes. Cette réaction politique montre une volonté commune de lutter contre la délinquance juvénile en restreignant les déplacements des mineurs la nuit.


Le soutien du ministre de l'intérieur : une approbation des initiatives des maires

Interrogé à ce sujet, Gérald Darmanin a exprimé son soutien aux maires souhaitant mettre en place des couvre-feux pour les mineurs dans leurs municipalités respectives. Il souligne la nécessité de protéger les enfants et les adolescents en les empêchant de traîner dans les rues tard dans la nuit, affirmant que cette mesure est essentielle pour assurer leur sécurité et favoriser leur bien-être.


Une mesure de prévention de la délinquance juvénile : argumentation du ministre

Le ministre de l'Intérieur justifie son soutien aux couvre-feux pour les mineurs en soulignant le besoin de les garder chez eux pendant les heures tardives pour qu'ils puissent se reposer et être en forme pour l'école le lendemain. Il considère que ces mesures de prévention sont nécessaires pour éviter les comportements délinquants et garantir la sécurité publique, notamment dans les zones où les violences juvéniles sont préoccupantes.


Une approbation administrative : soutien des préfets de la république

Gérald Darmanin assure que les maires ont le pouvoir de prendre des arrêtés pour instaurer des couvre-feux pour les mineurs, et il annonce le soutien des préfets de la République à ces initiatives. Cependant, il insiste sur la nécessité pour les tribunaux administratifs de vérifier qu'il n'y ait pas d'abus de pouvoir dans la mise en place de ces mesures, garantissant ainsi le respect des droits et libertés des citoyens.


Vers une extension des couvre-feux pour les mineurs en France

La décision de Gérald Darmanin d'instaurer un couvre-feu pour les mineurs à Pointe-à-Pitre a ouvert la voie à une possible extension de cette mesure dans d'autres municipalités en France. Avec le soutien du ministre de l'Intérieur et des préfets de la République, les maires disposent désormais d'une légitimité accrue pour prendre des initiatives similaires afin de lutter contre la délinquance juvénile et de garantir la sécurité des enfants et des adolescents.


1 vue0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page