top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Création d’emplois et insertion professionnelle : 84 000 bénéficiaires depuis le début de l’année

Avec des initiatives vigoureuses, Madagascar fait des progrès significatifs en matière de création d'emplois et d'insertion professionnelle.



Lors de la 112è Conférence Internationale du Travail à Genève, la délégation malgache a présenté les avancées réalisées dans le secteur de l'emploi, mettant en lumière les efforts déployés pour soutenir les jeunes et les personnes vulnérables.


Des avancées remarquables

Hanitra Razakaboana, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Fonction Publique, a pris la parole lors de la séance plénière tripartite des États membres de l’Organisation Internationale du Travail à Genève. Elle a souligné les initiatives prises par le gouvernement malgache pour créer des emplois décents et faciliter l'insertion professionnelle. « Depuis le début de cette année, 84.309 personnes ont bénéficié de nos programmes », a-t-elle déclaré, mettant en avant les efforts pour inclure les jeunes, les femmes, et les personnes en situation de handicap dans le marché du travail.


Initiatives gouvernementales

Le ministère a lancé une campagne nationale visant à soutenir la création d’emplois décents, l'orientation professionnelle, ainsi que l'insertion et la réinsertion des jeunes et des sans-emploi. Ces efforts incluent des programmes spécifiques pour les femmes et les personnes handicapées. La ministre Razakaboana a également présenté les mesures prises pour étendre la sécurité sociale aux travailleurs non-salariés, notamment ceux opérant dans l’économie informelle et rurale. Cette extension vise à offrir une protection sociale et des services de santé à une catégorie de population souvent négligée.


Programme Pays pour le Travail Décent

Le Programme Pays pour le Travail Décent a été un pilier des efforts de Madagascar. Ce programme, soutenu par l'Organisation Internationale du Travail, vise à améliorer les conditions de travail et à promouvoir des emplois décents. Hanitra Razakaboana a également mentionné la mise en œuvre du Plan stratégique global de l’Inspection du Travail dans huit régions du pays. Ces inspections visent à assurer le respect des normes du travail et à améliorer les conditions de travail dans les entreprises locales.


Sécurité sociale pour tous

Depuis 2023, Madagascar travaille sur une feuille de route pour étendre la sécurité sociale aux travailleurs informels. Cette initiative vise à créer une législation adaptée et à mettre en place des systèmes de prévoyance sociale et de prise en charge sanitaire. Ces mesures sont cruciales pour offrir une protection sociale aux travailleurs qui n'ont pas de contrat formel, leur assurant ainsi une sécurité financière et un accès aux soins de santé.


Dialogue social et migration

L'adoption d'un nouveau Code du Travail et la promotion du dialogue social inclusif ont également été des points forts des réformes du ministère. La ministre a mis en avant l'importance de la migration régulière et du respect du dialogue social. Ces éléments sont essentiels pour assurer des relations de travail harmonieuses et protéger les droits des travailleurs migrants. Les actions de sensibilisation dans le cadre de l'alliance 8.7, qui vise à éliminer le travail forcé, le travail des enfants, et la traite des êtres humains, ont également été évoquées.


En conclusion, les initiatives présentées par Madagascar à la 112è Conférence Internationale du Travail témoignent de l'engagement du pays à améliorer les conditions de travail et à promouvoir l'insertion professionnelle. Avec plus de 84 000 bénéficiaires depuis le début de l'année, ces efforts montrent des résultats concrets et prometteurs pour l'avenir du marché du travail à Madagascar. Le gouvernement continue de travailler pour inclure toutes les couches sociales, améliorer la sécurité sociale et promouvoir un dialogue social constructif, posant ainsi les bases d'un développement économique durable et inclusif.

0 vue

Comments


bottom of page